Société
11:00 17 août 2014 | mise à jour le: 17 août 2014 à 11:00 Temps de lecture: 2 minutes

Atelier communautaire de bricolage avec La Patente

BRICOLAGE. Influencé par le mouvement mondial des Makerspace, un groupe de débrouillards planifie l’implantation à Québec d’un atelier coopératif. Le projet La Patente fait l’objet d’une campagne de sociofinancement auprès de la plateforme participative La Ruche Québec.

La Patente est une coopérative de solidarité proposant d’offrir un atelier de fabrication collectif et partagé ouvert à tous. Les membres qui contribueront à son essor pourront y tenir des activités de travail du bois, du métal, d’art textile, de peinture, d’appareils électroniques et de réparations de vélos.

«Considérant que la majorité des habitants de la ville n’ont pas accès à un garage ou un atelier chez eux, et que ceux-ci désirent tout de même travailler de leurs mains, La Patente vient combler ce besoin. Le but est d’offrir, aux membres de la coopérative, un lieu de rencontre et de création adéquat et sécuritaire permettant aux citoyens de Québec de réaliser toutes sortes de projets avec une multitude d’outils», explique David Viens, l’un des initiateurs du projet dans la page Facebook de l’atelier en devenir.

Un ancien local industriel de 5000 pieds carrés a été repéré dans le quartier Limoilou. Grâce à l’appui de plusieurs organismes sociocommunautaires, une bonne partie de la mise de fonds initiale de 50 000$ a été recueillie. L’objectif de la campagne de sociofinancement vise à récolter les 10 000$ manquant pour démarrer les opérations au cours de l’automne.

Information et inscription : www.laruchequebec.com/projet/patente-atelier-cooperatif-853/

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *