Société
13:57 1 août 2014 | mise à jour le: 1 août 2014 à 13:57 temps de lecture: 3 minutes

«La passion de la bière m’habite» – Antoine Bernatchez

BIÈRE. Blonde, brune, rousse, en bouteille, au verre, en cannette. Quelle que soit sa couleur ou sa texture, la bière est une boisson phare. D’ailleurs, plusieurs brasseries artisanales ont vu le jour au cours des dernières années. Rencontre avec Antoine Bernatchez, brasseur à La Souche, dans Limoilou.

Antoine Bernatchez n’avait jamais pensé devenir un jour brasseur, et pourtant. Biologiste de formation, il a découvert le monde de la brasserie pendant ses études à l’Université Laval. «J’avais des amis qui brassaient chez eux. Je suis allé voir et j’ai tripé. J’ai acheté l’équipement puis j’ai développé mon expertise et ma technique», raconte avec un large sourire le brasseur.

Dès sa sortie de l’université, il se lance dans la création d’une brasserie artisanale. Et après deux ans de travail, La Souche, dans Limoilou, a ouvert ses portes en février 2012.

À tous ceux qui pensent que ses études et son domaine professionnel sont éloignés, il répond : «La biologie n’est pas si éloignée que ça de la bière. Mes études m’ont permis de développer de la rigueur. C’est ce qui fait la constance dans le produit. Je fais de la biologie hyper appliquée. La qualité de la bière dépend de moi. Et je n’ai aucun regret dans mon choix de carrière», poursuit-il.

Brasseur professionnel depuis deux ans et brasseur «maison» depuis huit ans, Antoine Bernatchez développe ses propres recettes. «On essaie de développer des bières uniques comme une bière sûre au cassis; une bière blanche au thé du Labrador et à la chicouté ou une bière avec du houblon frais de la Côte-de-Beaupré. On essaie de faire les bières avec des produits locaux», stipule-t-il. Et pour garder le côté local, il nomme ses bières : l’Incinérateur, la Canardière, la Limoiloise, la Stadacona.

«On est des amateurs de houblon, qui n’est jamais l’ingrédient de base. C’est une croyance. La bière est faite à partir d’orge», explique le brasseur.

Le 5 juillet prochain, le brasseur fera découvrir une nouvelle création : la Dasein, une bière conçue en collaboration avec la brasserie artisanale Griendel, qui ouvrira en 2015 dans Limoilou. Cette bière aux épices sera créée avec du poivre et des feuilles de kaffir lime.

Pour le Festibière une bière de saison, très florale et un peu plus forte en alcool sera développée. Ce sera une boisson désaltérante et fruitée. Son nom n’est pas encore déterminé. Cette bière sera le fuit du mélange des recettes de la Grande Hermine et de la Canardière.

«C’est hyper stimulant, car je peux modifier mes recettes et en créer de nouvelles quand je veux». Voici le conseil d’Antoine Bernatchez à tous ceux qui veulent se lancer dans l’aventure : «Pour être un bon brasseur, il faut être passionné».

 

Les étapes de la fabrication d’une bière

Maltage

Brassage

Fermentation

Maturation

Filtration

Gazéification

Le matériel de la brasserie artisanale

5 fermenteurs

1 cuve d’ébullition

1 cuve d’empattage

 

Informations au www.lasouche.ca.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *