Société
20:17 1 octobre 2013 | mise à jour le: 1 octobre 2013 à 20:17 temps de lecture: 3 minutes

Les petites lucioles ont leur nouvelle maison

La nouvelle Maison des Petites Lucioles vient tout juste d’être inaugurée. Située dorénavant dans La Cité-Limoilou, cette demeure, plus grande, permet d’accueillir 12 enfants lourdement handicapés.

«C’est un rêve qui se réalise», lance fièrement Nicole Ouellet, directrice de la Maison des Petites Lucioles. Il aura fallu du courage et de la ténacité aux membres de l’organisme pour que ce déménagement puisse se faire. Par deux reprises, pour différentes raisons, leur projet est tombé à l’eau. Tout cela est maintenant derrière l’organisme. «Quand on a trouvé cette maison, le zonage était parfait, la grandeur de la maison était idéale. Tout convenait. Ici, nous avons gardé les quatre murs et nous avons tout refait», poursuit-elle.

Une salle multisensorielle, une grande salle de jeux, une grande salle à manger, une cuisine, sept chambres, deux salles de bain font partie des aménagements de cette maison, qui compte quelque 2 800 pieds carrés.

«C’est un miracle ce que l’on est en train de vivre», assure Lucie Bergeron, présidente fondatrice de la Maison des Petites Lucioles.

Accueil d’enfants du préscolaire

Grâce à son aménagement complètement adapté aux besoins spécifiques des enfants, la Maison des Petites Lucioles offre deux fois plus de places que lorsqu’elle était installée dans Saint-Sauveur. Ainsi, jusqu’à 12 enfants peuvent être accueillis dans la bâtisse. Trois enfants cris vivent à l’année dans l’établissement, car dans le Nord-du-Québec, là où vivent leurs parents, il n’y a pas de soins pour des cas lourds. L’organisme dispose donc de neuf places. «Nous avons commencé à recevoir, le jour, des enfants d’âge préscolaire, au même titre que s’ils allaient dans un centre de la petite enfance ou en garderie», explique Nicole Ouellet.

L’organisme à but non lucratif offre des services de répit et de soutien à de jeunes enfants lourdement handicapés, de la naissance à 12 ans, ainsi qu’à leur famille. Pour les enfants, âgés entre 0 et 6 ans, cet organisme est la seule maison de répit dans la région. Elle opère, depuis cinq ans, jour et nuit, sept jours par semaine.

Grâce à cette nouvelle demeure, une cinquantaine de familles, contre une trentaine auparavant, se partagent les services à tour de rôle.

Quelques aménagements restent à compléter comme l’installation de l’ascenseur pour permettre aux enfants d’accéder à certaines chambres et la salle de bain de l’étage. D’ici la fin de l’automne, la terrasse et la cour extérieure devraient être terminées.

Pour permettre ce déménagement, la Maison des Petites Lucioles a bénéficié de l’aide financière et du soutien de nombreux commanditaires. La Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec et la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale ont remis chacun 100 000 $; le bureau de la députée de Taschereau, Agnès Maltais, a remis 25 000 $; l’ameublement et l’électroménager ont été offerts par la Fondation Maurice Tanguay pour une valeur de 20 000 $.

La Maison des Petites Lucioles est située au 1805, avenue de la Ronde, à Québec. Informations complémentaires au www.petiteslucioles.ca.

À visionner également : La Maison des Petites Lucioles, commentaires de la députée de Taschereau, Agnès Maltais.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *