Société
19:18 3 juillet 2013 | mise à jour le: 3 juillet 2013 à 19:18 temps de lecture: 4 minutes

«Parkmoi» pour se stationner plus facilement

Utiliser les données ouvertes fournies par la Ville de Québec pour développer des applications web et mobiles, voilà l’idée d’Imed Jarras, résident à Sainte-Foy et enseignant en informatique au Cégep Limoilou. Avec ses étudiants, ils ont développé en deux ans six applications dont une est disponible pour le grand public. «Parkmoi» permet la recherche d’un stationnement dans la ville.

Vous avez des difficultés à trouver une place de stationnement, l’application «Parkmoi» est faite pour vous. En fonction de critères sélectionnés, elle identifie les zones susceptibles d’avoir les meilleures chances de trouver un stationnement. Rien n’est laissé au hasard, les différentes plages horaires ou encore le sens de la circulation apparaissent sur la carte. «Les étudiants à l’origine de cette application ont quitté le Cégep. Ils continuent encore a travaillé dessus en ajoutant les bornes fontaines, les parcomètres et les stationnements payants», explique avec enthousiasme leur enseignant, Imed Jarras.

Tous les ans, la Ville de Québec met à la disposition des citoyens des données ouvertes sur la ville. «L’idée était de voir si les étudiants pouvaient développer des applications avec ces données», poursuit-il.

En 2012, les étudiants en techniques de l’informatique du Cégep Limoilou ont travaillé sur trois projets. En plus de «Parkmoi», ils ont étudié sur le covoiturage. Cette application permet à des utilisateurs de créer des parcours ralliant un point A à un point B de la ville. D’autres personnes peuvent consulter et éventuellement s’inscrire à ces parcours. Les étudiants ont aussi développé une application sur les activités de loisirs et de sports pour permettre aux membres de créer ou de participer à des activités dans les arénas ou les gymnases de la Ville.

Trois nouvelles applications

«Au début de l’année scolaire, j’ai discuté des projets réalisés par les finissants de 2012. On a poursuivi le développement des applications», explique Imed Jarras.

«Activélo» propose une solution pour quiconque, touriste ou citoyen, veut découvrir la Ville de Québec à vélo selon un certain type de parcours et la durée prévue.

«Survie QC» permet, via un téléphone intelligent ou une tablette, de diriger l’utilisateur vers des services comme les toilettes publiques et les abreuvoirs.

Enfin, en sélectionnant des services et un périmètre donné pour chacun de ces services «Quartier idéal» permet de découvrir, sur une carte, le quartier correspondant aux critères sélectionnés. «Au départ, j’avais un peu peur car je trouvais l’application difficile à réaliser. C’est une application qui pourrait s’intégrer facilement à des sites de services immobiliers. Je suis vraiment fier des étudiants car ils utilisent beaucoup de technologies, sans oublier les contraintes liées à nos logiciels», confie leur enseignant.

Pour la première fois, des étudiants ont travaillé sur les données ouvertes du gouvernement du Québec concernant les restaurants et leur qualité.

À raison de 12h de cours par semaine, les étudiants n’auront mis que huit semaines pour concevoir, modéliser et mettre en œuvre les différents projets. «C’est un travail extraordinaire. J’ai vu des étudiants travailler tard le soir pour terminer les travaux», poursuit M. Jarras.

Et pour septembre prochain, Imed Jarras comptera sur la créativité de ses étudiants pour créer de nouvelles applications ou améliorer celles déjà existantes. «On va créer de nouveaux projets qui seront de plus en plus mobiles et utilisables avec des tablettes», conclut-il.

À terme, l’enseignant espère pouvoir rendre accessible au grand public toutes les applications développées par les étudiants.

La seule application accessible par le grand public est disponible au www.parkmoi.com.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *