Actualités
14:14 7 juin 2021 | mise à jour le: 7 juin 2021 à 14:14 temps de lecture: 3 minutes

Meilleure accessibilité à Québec

Meilleure accessibilité à Québec
Des signes visuels et auditifs seront ajoutés à des feux de circulation pour améliorer la sécurité des personnes ayant un handicap. Photo Média - Raphael Boucher

LIMITATIONS. Près de 17M$ sur trois ans serviront à concrétiser une série de mesures pour améliorer l’accès aux installations et aux services de la Ville de Québec pour les personnes qui ont des défis en matière d’accessibilité. C’est le cas par exemple des aînés, des gens à mobilité réduite, des non-voyants, mais aussi des jeunes familles.

Selon l’Office des personnes handicapées du Québec, 25% de la population de Québec ont des défis d’accessibilité. Le nouveau Plan d’accessibilité 2021-2024 en matière d’accessibilité universelle de la Ville apporte 140 mesures pour réduire les inégalités sociales et rendre la vie de ces personnes plus simple. «On peut penser à l’installation de rampes d’accès dans des bibliothèques, de sièges-ascenseurs dans une piscine, de l’ajout de portes automatiques dans des bâtiments publics, par exemple», a précisé le maire Régis Labeaume.

Les mesures choisies s’articulent autour de six axes jugés prioritaires et faisant partie des champs de compétences de la Ville:

  • Habitat et accès au logement
  • Déplacement, accès au transport et aux services de proximité
  • Sécurité et sentiment de sécurité
  • Culture, loisir, sport et vie communautaire
  • Communication et accès à l’information
  • Organisation municipale.

Un Plan à l’écoute des besoins des familles

Dans la nouvelle vision du Plan 2021-2024, la Ville intègre maintenant les besoins des jeunes familles, qui vivent des enjeux d’accessibilité tout comme les autres clientèles ciblées. «Les familles qui se promènent en poussette ont aussi des défis d’accessibilité dans les rues, a mentionné le maire. Les papas qui veulent changer leur bébé ont besoin d’une table à langer dans les vestiaires et salle de bain.»

Pour encore mieux répondre aux besoins de la population, une vingtaine d’organismes se sont rassemblés pour créer un conseil permanent qui veillera aux besoins d’accessibilité dans la région, dont le CIUSSS, des directions de la Ville et des organismes représentant les clientèles visées. «C’est certain qu’il faut garder le réflexe de penser à ces clientèles quand on organise des activités ou quand on fait des changements dans les bâtiments ou dans les rues, a expliqué Amélie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable de l’accessibilité universelle. Les gens viennent habiter dans les grands centres pour avoir accès à des ressources et à des facilités en matière d’accessibilité.»

Articles similaires

15:29 16 juin 2021 | mise à jour le: 16 juin 2021 à 16:03 temps de lecture: 3 minutes
Valoriser le caca

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *