Actualités
09:06 7 mai 2021 | mise à jour le: 7 mai 2021 à 09:06 temps de lecture: 3 minutes

Lila de retour en musique

Lila de retour en musique
Cinq chansons composent le nouvel album de Lila. (Photo Courtoisie)

ALBUM. Entre le dessin, la poésie et les compositions musicales, l’artiste Lila vient de sortir son tout dernier album intitulé Recollection. Ce mini-album comprend cinq chansons en anglais. Il est disponible depuis le 30 avril dernier.

L’auteure-compositrice-interprète de Charlesbourg, qui habite maintenant le quartier Saint-Jean-Baptiste, a voulu créer avec ses pièces musicales une ambiance folk aérienne et planante. Les mélodies inspirent la douceur incarnée de la chanteuse, et les paroles dévoilent un côté d’elle plus intériorisé et vulnérable. «L’album est une continuité de celui que j’ai sorti en 2018, Quiet as Fire», mentionne la chanteuse qui poursuit sa route artistique avec ce 3e album en carrière.

Au rythme de sa vie

L’artiste de 25 ans, de son vrai nom Marianne Poirier, a mis en paroles des sujets personnels qui sont venus pimenter sa vie depuis sa début vingtaine. «Chaque chanson est associée à un moment, un sentiment, un souvenir passé bien précis qui semble pourtant encore si vivide, dévoile-t-elle. Cet album, c’est la nostalgie, la tristesse, l’amitié, l’hiver, l’amour, la peur, la vie, la mort. C’est un peu comme le sentiment que rien ne vient et pourtant tout arrive.» Ce projet a été réalisé au cours des deux dernières années, dans une période de questionnements sur sa vie et ses aspirations. «J’aborde entre autres les questions de la jalousie et de la comparaison, comme quoi on a parfois l’impression que tout le monde a toujours tout, et qu’il nous manque quelque chose, poursuit-elle. On a parfois tendance à se comparer, mais ce qu’on a ou ce qu’on n’a pas, c’est souvent une question de perception.»

Marianne Poirier baigne dans l’art depuis son enfance. Ses parents artistes l’amenaient contempler les murs des musées et diverses formes d’art visuel. Le chant, le violon et le patinage artistique occupaient une grande place durant son enfance. Ce n’est qu’après le secondaire, avec les diverses expériences que la vie a mises sur sa route, qu’elle a pu mieux définir son identité artistique. «Il y a eu comme un déclic une fois adulte, ajoute-t-elle. Le programme musical que je suivais au cégep était un peu trop technique. J’avais besoin de trouver une forme de créativité plus libre et une émotivité plus profonde.»

L’album Recollection est disponible sur la plateforme Band Camp. Ce printemps, les fans de l’artiste pourront se procurer des objets promotionnels qu’elle fabrique elle-même via cet espace virtuel, dont des dessins miniatures et des sacs réutilisables.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *