Actualités
16:24 12 décembre 2018

Elle demeure une école de quartier

Les commissaires ont voté à l’unanimité contre l’avis d’intention.

ÉDUCATION. La Commission scolaire de la Capitale maintient le statut de l’école secondaire Cardinal-Roy en conservant ses classes ordinaires, celles d’adaptation scolaire et son programme Sport-Arts-Études. Pour la présidente Manon Robitaille, il n’y a pas eu un consensus assez fort pour justifier l’adoption de l’avis d’intention.

Manon Robitaille a expliqué les raisons qui ont mené à la décision de ne pas adopter l’avis d’intention. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Lors de l’assemblée ordinaire de la commission scolaire, le mardi 11 décembre, les commissaires ont voté à l’unanimité contre l’avis d’intention qui aurait fait encore plus de place aux élèves inscrits en Sport-Arts-Études à l’école secondaire. Cette décision aurait eu comme effet de déplacer ceux du premier cycle et de l’adaptation scolaire vers d’autres écoles des quartiers Vanier et Limoilou.

À la suite de l’assemblée de consultation le 30 octobre à l’école secondaire, 63 mémoires ont été reçus et 19 intervenants ont été entendus. Du nombre, 39 avis étaient favorables à l’avis d’intention. Les écoles Marguerite-Bourgeois, Sacré-Cœur, des Berges et Saint-Malo ont toutes rendu des avis défavorables au changement. Parmi ceux favorables, nous retrouvions le comité de parents de Cardinal-Roy, le comité consultatif des services aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (CCSEHDAA) et le conseil d’établissement de Cardinal-Roy. L’école secondaire de la Camaradière n’a pas pris position, mais a formulé des commentaires et aucun avis n’a été reçu de l’école Jean-de-Bréboeuf.

C’est ça le rôle d’un élu scolaire. Il faut juste se rappeler on est là pour qui et on répond de quoi.»
-Manon Robitaille

De nombreuses personnes ont assisté à l’assemblée publique (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Mireille Dion, directrice adjointe à la commission scolaire, a rappelé que l’école secondaire était aux prises avec un problème d’espace depuis quelques années et que la clientèle du programme Sport-Arts-Études n’avait jamais cessé de croître. L’an dernier, la clientèle scolaire représentait 838 élèves dont 67 du secteur général, 60 autres en adaptation scolaire et 711 pour le Sport-Arts-Études soit 85% de sa clientèle. D’ailleurs, cette croissance est presque exclusivement due à la grande popularité du programme Sport-Arts-Études.

Mobilisation des parents

La mobilisation des parents leur a été salutaire a précisé la présidente de la commission scolaire. Le mouvement de protestation est venu majoritairement des parents du primaire des secteurs Limoilou et Vanier qui voulaient maintenir leur école secondaire de proximité. Manon Robitaille a indiqué que maintenant que ce dossier est clos, tout doit être mis en œuvre afin que l’école secondaire puisse accueillir des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire dans un court laps de temps. Il faut rappeler qu’il y a eu un redéploiement de ces trois niveaux en 2009 en raison de la diminution du nombre d’élèves.

Sylvie Métier, de l’école Cardinal-Roy, a exprimé ses craintes pour l’avenir des jeunes si l’avis d’intention n’était pas adopté. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Une intervenante du public, Sylvie Métier, favorable à l’avis d’intention, a déploré le fait que deux écoles secondaires, situées à moins de 500 mètres, étaient à moitié de leur capacité fonctionnelle. Elle a noté qu’il y avait des besoins criants en orthophonie et en orthopédagogie. «On s’occupe du préscolaire et du premier cycle du primaire, mais on laisse tomber les grands de fin de primaire. Après, on se demandera comment ça, il y a des problèmes au secondaire et combien il y a d’élèves en difficultés à l’entrée au secondaire quand les projets particuliers n’ont pas encore eu d’effet.»

Pour pallier au problème de manque d’espace à Cardinal-Roy, l’amphithéâtre du centre de formation professionnelle Wilbrod-Bhérer, adjacent à l’édifice et peu utilisé, sera transformé pour créer une quinzaine de classes représentant 375 places. Manon Robitaille a rappelé que les parents devaient maintenant être conséquents de leur geste et inscrire leurs enfants à cette école secondaire afin d’assurer son fonctionnement.

Alain Couillard


Distribution: 46 175 exemplaires. Le territoire desservi par le journal L'Actuel comprend les secteurs de Duberger-Les Saules, Lebourgneuf, Loretteville, Neufchâtel, Saint-Émile, Des Châtels, Val-Bélair, Vanier et Wendake. Pour joindre la rédaction de l’Actuel: 418-840-1472 poste 403.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette