Le Quebec Express
14:54 12 août 2021 | mise à jour le: 12 août 2021 à 14:54 Temps de lecture: 3 minutes

Un mois dédié au patrimoine archéologique de Québec

Un mois dédié au patrimoine archéologique de Québec
Photo: Photo gracieuseté – Ville de QuébecIl s'agit de l'intérieur des Voûtes du Palais de l'Intendant (site de l'îlot des palais). On y voit des artefacts de métal et de bois.

ARCHÉOLOGIE. À l’image d’un festival, le Mois de l’archéologie est consacré à la présentation des collections, des musées et des archéologues qui racontent l’histoire du Québec. L’organisme Archéo-Québec présente sa 17e édition cette année. 

Dans la province, l’archéologie est considérée comme une science récente, implantée dans la seconde moitié du 20e siècle. Entre 1960 et 1970, le domaine et son enseignement connaissent un véritable essor qui permet aux chercheurs d’intensifier les fouilles. Considérées comme «les archives de la terre» par les spécialistes, les objets ancestraux permettent de témoigner du passé tout en reconstituant le passage des humains sur terre. 

Formule hybride 

Pour cette édition, Archéo-Quebec propose une programmation hybride au public. Des activités et des conférences sont organisées en présentiel et en virtuel à travers tout le Québec. Le musée, L’îlot des Palais, organise trois événements sur son site pour souligner la thématique. «C’est un des moments les plus importants, souligne Marc-Antoine Lettre, adjoint à la direction. La plupart de nos activités ont un lien avec l’archéologie et c’est aussi un moyen de rendre hommage à notre site. Nous sommes un lieu archéologique, les voûtes ont 300 ans. Ce principe est solidement ancré dans notre ADN.»

Photo Madeleine Martin

Trois activités familiales sont au programme: le spectacle Guignol entre poux et artéfacts met en scène l’histoire de l’hygiène en Nouvelle-France. L’atelier Archéo: cherche et trouve, permet aux jeunes de découvrir le métier d’archéologue. «Il ne s’agit pas d’une “fausse fouille“, précise l’organisateur. Notre atelier vient mettre en valeur toutes les facettes du travail de l’archéologue.» Aussi, l’exposition Archéopoétique est un concept novateur. L’artiste Francine Saillant expose sa collection de 1000 figurines d’argile. Ces sculptures représentent des visages modelés qui évoquent des objets de collections archéologiques que l’on retrouve dans les musées du monde. 

Parmi les contenus numériques, la Ville de Québec diffuse des capsules 3D temporelles qui résument les étapes de construction des bâtiments et sites qui ont disparus à Québec. Le Musée Pop a quant à lui numérisé sa collection d’artéfacts pour immerger le spectateur dans le passé du Québec à travers des accessoires, des ameublements et des objets de loisir.

Une variété de capsules et de conférences au sujet des sites archéologiques du Québec sont disponibles sur le site de l’organisme. 

Nouveauté cette année 

Le balado Voyante de l’archéologie vient bonifier l’expérience grâce au personnage de Claire, «la diseuse de bonne archéologie qui lit dans le passé.» Six épisodes guident les auditeurs à travers des sites archéologiques.

La question du jour, diffusée sur Facebook, permet pour sa part de démocratiser des notions en archéologie. Dans une courte capsule, un professionnel du domaine livre une explication simple aux curieux et aux passionnés.

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *