Le Quebec Express
15:00 4 août 2021 | mise à jour le: 4 août 2021 à 15:14 Temps de lecture: 3 minutes

Le jeu vidéo au service de la permaculture 

Le jeu vidéo au service de la permaculture 
Photo: Gracieuseté – Conception Perma-NourricièreLa 3 D permet de réaliser un design entièrement jouable construit dans un moteur de jeu vidéo.

AMÉNAGEMENT DURABLE. Raphaël Mouth a lancé, il y a plus d’un an, son entreprise d’aménagement des écosystèmes et de conception de jardins nourriciers. Un concept novateur ou il utilise l’interactivité des moteurs de production des jeux vidéo pour réaliser des plans d’aménagements 3D en permaculture.

«Il y a cinq ans, j’ai découvert la permaculture, explique-t-il. J’ai commencé par un, puis deux livres et je me suis littéralement plongé dans le domaine.» Originaire de Belgique et installé au Québec depuis plus de quatre ans, il décide de s’offrir une maison avec un terrain pour expérimenter sa nouvelle passion, «je me suis dit, “je vais faire tous mes essais”. J’ai beaucoup appris seul, en autodidacte», confie-t-il.

Des jardins en 3D 

Le jeune homme qui officie en tant qu’expert au Fonds Éco leader avec son entreprise Conception Perma-Nourricière, aide les organismes à développer des cultures autosuffisantes et pérennes. 

Les maquettes sont de véritables immersions dans les plans de construction des permacultures. Un contenu interactif qui permet aux intéressés de visualiser et de projeter les aménagements de leur environnement. «Grâce à mon expérience, le client peut se promener dans l’espace, voir le nom des arbres, on peut détailler les variétés, leur nombre, ou encore le besoin. Avec tout ce que j’ai appris dans le jeu vidéo, je peux réutiliser ce savoir pour créer des plans d’aménagement en 3D», précise-t-il. 

Laisser son empreinte 

Raphaël Mouth anime un atelier sur la biodiversité avec des enfants de la Joujouthèque à Saint-Roch, sur la place pour laquelle il a contribué au design avec des riverains, des organismes et la ville de Québec.

C’est après la naissance de son premier enfant que le jeune homme a cherché un sens à son travail. «Je me demandais, “qu’est-ce que je laisse à mes enfants en faisant du jeu vidéo?”, explique-t-il. Le secteur implique de faire des machines toujours plus puissantes et donc de puiser dans les ressources et de contribuer à la pollution et j’ai fini par me dire qu’en exerçant ce métier, je n’améliore pas mon écosystème», conclut l’entrepreneur. 

En ce sens, il propose de nombreuses formations à destination d’un large public pour promouvoir la permaculture dans nos sociétés.  «Ça ne m’intéresse pas de faire juste un service, je souhaite que les gens deviennent indépendant dans la permaculture. Je leur apprends donc à gérer un écosystème.»

Actuellement, Raphaël Mouth conçoit les designs 3D de la Ville de Québec pour un aménagement urbain dans le secteur de Saint-Roch. Il a également réalisé de nombreux projets pour des particuliers et des associations. Sa plus récente intervention est celle en partenariat avec l’organisme Beauportois Croque ton quartier pour le projet de forêt nourricière dont la première phase a été déployée mi-juin. «J’aimais ce qu’ils faisaient, ils souhaitaient faire une forêt nourricière mais ils n’avaient pas les compétences et, je leur ai dit moi “ je vais vous le faire, on va le faire ensemble”», s’amuse-t-il. 

 

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *