Le Quebec Express
19:32 26 mai 2021 | mise à jour le: 26 mai 2021 à 19:34 temps de lecture: 3 minutes

Itinérance dans Saint-Roch : le maire Labeaume appelle à la tolérance

Itinérance dans Saint-Roch : le maire Labeaume appelle à la tolérance
(Photo Métro Média – Archives)

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a demandé aux citoyens et aux commerçants de Saint-Roch de faire preuve de tolérance envers les itinérants qui s’y trouvent. Il affirme que le quartier est sécuritaire et qu’une série de mesures pour permettre aux gens de la rue d’avoir de meilleures conditions de vie seront implantées.

Appuyé par différents intervenants du milieu, M. Labeaume a tenu à rappeler à tous ceux qui se sont plaints dans les dernières semaines qu’on ne peut pas se débarrasser des gens qui vivent en situation d’itinérance, que l’on doit leur venir en aide. «On a tendance à oublier que ce sont des humains, pas des rebuts», a-t-il lancé en conférence de presse, mercredi.

D’après lui, les propos de différents entrepreneurs et résidents du quartier qui ont été rapportés depuis le déménagement de Lauberivière sur la rue du Pont sont exagérés.

Le directeur adjoint à la surveillance du territoire du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), André Turcotte, a toutefois confirmé qu’il y a eu une augmentation des signalements impliquant des itinérants dans ce coin précis du quartier. «On a reçu plus de plaintes, mais ce sont pour la plupart des infractions liées à des gestes d’incivilité et non pour des voies de faits ou quoi que ce soit de violent. Je ne crois pas que la sécurité soit compromise à Québec», précise-t-il.

Les différents organismes qui travaillent avec cette clientèle s’accordent à dire que la population a un rôle à jouer pour accompagner les itinérants vers la civilité. «On a besoin du soutien de tous et chacun même si l’itinérance, c’est confrontant», souligne le directeur général de Lauberivière, Éric Boulay.

Mesures concrètes

L’administration municipale a annoncé l’ajout de deux toilettes chimiques dans le secteur, qui ont été préférées aux toilettes automatisées, que l’on peut trouver à Montréal par exemple, pour des raisons monétaires et logistiques.

«Nous comptons augmenter la fréquence d’entretiens des espaces publics et contribuer au nettoyage des graffitis, soutient M. Labeaume. On va aussi remettre à niveau le carré Lépine en plus d’y améliorer l’éclairage, tout comme au parc Jean-Paul-L’Allier.»

La Ville a également annoncé que la rue Xi’an, un cul-de-sac ou se rejoignent fréquemment plusieurs itinérants pour festoyer, sera très possiblement transformée en artère à sens unique qui débouchera sur les rues du Pont et Sainte-Marguerite.

«J’habite dans Saint-Roch et je peux vous dire que ce n’est pas vrai que le quartier est à feu et à sang.»

-Régis Labeaume

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *