Le Quebec Express
09:50 27 novembre 2020 | mise à jour le: 27 novembre 2020 à 09:50 Temps de lecture: 3 minutes

Saint-Charles-de-Limoilou: Machine de cirque investira l’église

Saint-Charles-de-Limoilou: Machine de cirque investira l’église
Photo: (Photo prise sur le site d'Espaces d'initiative)

La paroisse Saint-François-de-Laval vient de signer une entente avec l’organisme Machine de Cirque, qui sera locataire de l’édifice pour une période de trois ans. La Fabrique a en effet récemment fait part de son incapacité financière à entretenir l’église et laissait savoir qu’elle comptait s’en départir.

Au cours des dernières semaines, plusieurs investisseurs, mécènes et organismes intéressés à louer l’église, ont manifesté à la paroisse leur désir de contribuer à la valorisation de Saint-Charles-de-Limoilou, fermée au culte depuis huit ans.

Les possibilités de collaboration avec Machine de Cirque se sont révélées enthousiasmantes pour la Fabrique. Il s’agit d’un organisme de Québec dont la mission est de rassembler les différents acteurs du milieu des arts et de la technologie autour de projets de production de spectacles de cirque. Un contrat de location de trois ans a été signé vendredi 13 novembre dernier. Les deux parties envisagent un partenariat à long terme afin de préserver l’église St-Charles-de-Limoilou et son volet patrimonial.

Rappelons que pendant quatre ans, la paroisse s’était engagée auprès de l’organisme Espace d’Initiatives à ne pas chercher d’autres investisseurs éventuels. Au terme de l’entente, le 1er septembre dernier, elle a accueilli diverses propositions. Puisque l’organisme Machine de Cirque devait se relocaliser rapidement en raison d’une fin de bail, un accord a pu être conclu avec la paroisse à l’intérieur de délais très courts.

La nouvelle a été annoncée ce matin aux responsables d’Espaces d’Initiative, lors d’une rencontre Zoom, explique Diane Dupuis, directrice générale de la paroisse. Le chanoine Mario Duchesne, vicaire général de l’Église catholique de Québec, précise qu’il a été en communication fréquente avec Espace d’Initiatives au cours des derniers mois, des dernières semaines.

La Fabrique assure que les fonds amenés combleront progressivement les frais d’opération de l’édifice.

Espaces d’initiative déçu et inquiet

Espaces d’initiative a tenu à rappeler que ses activités ne cessent pas malgré la décision.

«La location temporaire du bâtiment à un autre promoteur relègue Espaces d’initiatives au second plan et interrompt non seulement les travaux prévus pour sa préservation mais aussi la campagne de financement à venir pour la mise en valeur à long terme de l’église», exprime Édouard-Julien Blanchet, directeur général d’Espace d’initiatives par voie de communiqué.

L’organisme s’inquiète aussi au sujet des réparations de 58 000$ sur les fondations, jugées prioritaires. «La Fabrique compte-t-elle les réaliser pour ne pas mettre en danger les futurs locataires?», s’inquiète l’organisme.

Espaces d’initiative se demande si le nouveau locataire est au courant du coût des travaux à réaliser de 8,5M$ à réaliser et s’inquiète également de la poursuite de la détérioration du bâtiment si aucune rénovation conséquente n’y est réalisée. Enfin, l’organisme s’inquiète d’une non garantie de trouver une requalification permanente à l’église à l’issue des trois années de location.

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *