Actualités
16:04 8 septembre 2020 | mise à jour le: 8 septembre 2020 à 16:04 temps de lecture: 3 minutes

Encore plus de ruelles vertes à Limoilou

Encore plus de ruelles vertes à Limoilou
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

INVESTISSEMENT. La Ville de Québec vient de lancer un nouvel appel à projets de verdissement des ruelles du quartier Limoilou visant à contrer les îlots de chaleur et à favoriser la biodiversité urbaine. La Ville financera les projets de verdissement réalisés par les citoyens eux-mêmes, qu’ils soient locataires ou propriétaires.

«À la fois, cours arrière, terrains de jeux, lieux de passage et de rencontre, les ruelles font partie intégrante du paysage de Limoilou, a déclaré le maire de Québec, Régis Labeaume. Grâce à l’appel à projets de verdissement, les résidents auront accès à une aide financière qui leur permettra non seulement d’embellir leur ruelle, mais aussi de planter des végétaux durables et diversifiés pour créer des îlots de fraîcheur».

Réduire les îlots de chaleur
Selon des données compilées en 2015, les indices de canopée des quartiers de Lairet, Maizerets et du Vieux-Limoilou représentaient respectivement 18 %, 17 % et 13 %. À titre comparatif, les indices de canopée des quartiers Montcalm et Sillery se situaient à 22 % et 42 %.
«Les îlots de chaleur sont particulièrement présents dans les milieux urbains densément bâtis, comme c’est le cas à Limoilou, a ajouté Suzanne Verreault, conseillère du district de Limoilou et membre du comité exécutif responsable de l’environnement et du développement durable. La température de l’air et de surface y est plus élevée que dans d’autres quartiers, ce qui contribue à la formation du smog en plus d’intensifier les périodes de chaleur accablante. La déminéralisation des sols et le verdissement comptent parmi les mesures d’atténuation à mettre de l’avant afin de veiller au bien-être des individus et de l’environnement».
Des projets par et pour les citoyens
L’appel à projets de verdissement des ruelles de Limoilou vise à soutenir des initiatives de plantation de groupes de résidents ou d’organismes à but non lucratif. Pour être admissibles à une subvention, les projets doivent augmenter l’indice de canopée des ruelles, mettre en place des jardins de biodiversité et favoriser le bon voisinage. Les demandeurs devront d’ailleurs obtenir l’appui d’au moins 50 % + 1 des résidents riverains de la ruelle concernée, qu’ils soient propriétaires ou locataires.
Le soutien financier de la Ville de Québec peut atteindre jusqu’à 10 000 $ par projet et couvre jusqu’à 80 % du coût total des dépenses admissibles, comprenant les honoraires de main-d’oeuvre spécialisée en horticulture et en aménagement paysager, l’achat de matériaux pour la réparation de nids-de-poule, l’achat ou la construction de bacs de plantation et de compostage et la plantation de végétaux (fleurs, graminées, vivaces, couvre-sols, arbres et arbustes). L’enveloppe réservée pour ces projets est de 330 000$ par année. Plusieurs projets par ruelle sont possibles.

Une initiative exportable dans les autres quartiers?

Si le conseiller de Démocratie Québec Jean Rousseau, présent à l’annonce, se réjouit de l’initiative, il aimerait cependant que l’aide au verdissement des ruelles soit exportable aux autres quartiers comme Montcalm ou encore Saint-Sacrement.

L’appel à projets de verdissement des ruelles de Limoilou est complémentaire au programme d’intervention et de revitalisation des ruelles de Limoilou qui aide à mettre en place des solutions durables à des enjeux structurels des ruelles.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *