Économie
14:28 23 juin 2020 | mise à jour le: 3 juillet 2020 à 16:58

Restaurants de la Capitale-Nationale: 320 000$ pour former 24 chefs et sous-chefs

Restaurants de la Capitale-Nationale: 320 000$ pour former 24 chefs et sous-chefs
Jean Boulet et Daniel Vézina confirment l’implantation du progtramme de formation en cuisine. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

PERFECTIONNEMENT. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, annonce une aide financière de 320 000$ la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec pour la formation de 24 chefs et sous-chefs. L’objectif est de pourvoir les postes vacants dans les restaurants de la Capitale-Nationale.

Deux groupes de 12 cuisiniers seront diplômés dès septembre 2021. Ce projet tombe à point soutien Daniel Vézina, chef fondateur du Groupe Laurie Raphaël. «Cela leur donnera l’occasion d’enrichir et de développer de nouvelles compétences, tant sur le plan technique qu’en situation de travail.»

«Il faut aller chercher la crème de la crème au Québec dans tous les secteurs de la restauration. Avec cette formation, nous allons pouvoir sélectionner des candidats dans nos brigades afin de les faire progresser.»
-Daniel Vézina

Cette subvention permettra aux employés de continuer d’être rémunérés pendant leur formation et aux entreprises d’être remboursées à 50% pour les heures effectuées tant à l’école qu’en stage. Au terme de cette formation théorique et pratique de 375 heures, offerte à l’École hôtelière Fierbourg, les candidats pourront exercer des rôles de chef de cuisine, de chef de partie, de chef adjoint et de sous-chef.

Invité à préciser les conditions de travail en cuisine, Daniel Vézina confirme que le nombre d’heures hebdomadaire est passé d’une soixantaine à une cinquantaine, voire une quarantaine, depuis quelques années. «C’est difficile de travailler six ou sept heures dans une cuisine, c’est souvent autour de 10 ou 12 heures à raison de quatre jours par semaine.»

Le ministre Boulet précise que le programme s’adresse particulièrement aux restaurateurs de Québec, aux personnes qui sont déjà en poste et qui veulent améliorer leurs compétences. Le formulaire d’inscription est disponible depuis le 22 juin pour tous les restaurateurs de la Capitale-Nationale désireux d’y participer. On dénombrait environ 500 chefs cuisiniers dans la région de la Capitale-Nationale en 2018.

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Michel levrero

    trop a dire et depuis des Années sa change pas — faites un peu parler les vieux cuisiniers surtout ceux qui ont fait carrières dans le privé- car prof ou la fonction public- faut pas comparer – et pas tout le monde arrive a posséder leurs restaurant——trop d employeurs en plus ne sont pas du métier