Le Quebec Express
09:16 23 juin 2020 | mise à jour le: 3 juillet 2020 à 17:00 temps de lecture: 4 minutes

La Tablée des Chefs: Une formule revue et actualisée

La Tablée des Chefs: Une formule revue et actualisée
Un groupe de participants de Québec l’an dernier. (Photo gracieuseté)

ALIMENTATION. La Tablée des Chefs propose cette année une version adaptée à la COVID-19 dont une virtuelle. Les recettes ont été pensées pour être réalisables avec du matériel dont tout le monde dispose dans sa cuisine.

Gabriel Cormier, inscrit à l’École des Berges, aimerait devenir cuisinier un jour. (Photo gracieuseté)

Alors que de nombreuses activités estivales ont été annulées en raison de la pandémie, La Tablée des Chefs maintient les siennes. La 2e édition de Québec se déroulera du 29 juin au 21 août à l’École de cuisine localisée sur le boulevard Wilfrid-Hamel.

Nathalie Pomerleau, directrice des écoles de cuisine de La Tablée des Chefs, souligne que cet événement, qui s’adresse à des participants âgés de 10 à 15 ans, a été repensé. «Ce sont des curieux qui veulent vivre une expérience culinaire. Le parent choisit la période qui lui convient.» Il faut noter que ce camp n’est pas gratuit.

«Toutes nos activités réalisées et vécues dans nos écoles culinaires ont toujours une saveur sociale.»
-Nathalie Pomerleau

Répartie sur une durée de huit semaines, chaque session hebdomadaire compte 10 participants et 12 autres sous la formule virtuelle. Ils seront sous la supervision du chef Caroline Langlois Parisé auquel se joindra un animateur. «Grâce à technologie, ces jeunes pourront vivre une version interactive avec les membres de leur famille.»

Plusieurs ateliers

Nathalie Pomerleau mentionne que des ateliers découvertes et d’autres thématiques ont été ajoutés afin de permettre à chacun de partager ses photos. Un représentant du Grand Marché sera invité chaque semaine pour de parler de ses produits.

Les trois écoles de cuisine de Québec serviront des points de chute pour les participants virtuels qui pourront récupérer le matériel culinaire utilisé pour la préparation des 25 recettes proposées pendant la session. «Les parents recevront la boîte d’ingrédients, le tablier et le cahier de recettes. Les fruits et légumes, nécessaires à la réalisation de chaque plat de deux portions, seront à la charge du participant virtuel.»

De la découverte à la passion

Gabriel Cormier, 12 ans, n’en est pas à ses premières armes en cuisine. L’adolescent, qui a développé ce goût par sa mère, Marie-Hélène Pouliot, a déjà l’expérience d’autres camps avant celui du Grand Marché de Québec l’an dernier.

«Il y avait plein de choses à apprendre, car il y avait beaucoup plus de manipulations à faire. On apprenait tous les jours à faire un nouveau pain et des recettes d’autres pays et c’est justement ce que j’aime le plus.» Le jeune cuisinier, qui souhaite transformer cette passion en métier, a participé à des concours culinaires lors du camp annuel. L‘un d’eux consistait à réaliser un plat avec du poisson et un autre, en équipe, pour produire un gâteau.

La 1re édition tenue au Grand Marché, l’an dernier offrait un vaste choix de produits aux jeunes cuisiniers. «On pouvait manger des insectes, mais je ne l’ai pas essayé. Je suis inscrit au camp de cette année.» Les participants ont tous été sensibilisés au compostage et aux méthodes à utiliser pour bien se laver les mains et d’autres étapes sanitaires en cuisine.

Nathalie Pomerleau rappelle que ces camps viennent en aide aux plus vulnérables et ils contribuent à nourrir des individus et des familles dans le besoin. Chaque semaine, les participants présents à l’école cuisineront quatre lasagnes qui seront remises à des organismes communautaires locaux alors que les autres en prépareront une pour leur famille et une autre qu’ils donneront à la personne de leur choix.

La cuisine est une histoire de passion pour ces participants. (Photo gracieuseté)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *