Culture
14:10 3 juin 2020 | mise à jour le: 3 juin 2020 à 14:10 temps de lecture: 3 minutes

École Muzikâl: tournée de prestations dans les résidences pour aînés

École Muzikâl: tournée de prestations dans les résidences pour aînés
Photo: (Photo gracieuseté - Julie Morin)

DIVERTISSEMENT. Les élèves de l’école de comédie musicale Muzikâl ne peuvent pas aller à leurs cours depuis l’arrivée de la pandémie, mais la direction de l’école du secteur Saint-Sacrement a trouvé une façon de maintenir leur intérêt. Comment? En proposant une tournée de courtes prestations vocales dans des résidences pour aînés jusqu’à la fin juin.

«Tous nos spectacles sont arrêtés depuis la mi-mars. Mais j’ai eu un flash. On voulait donner la chance aux étudiants de se produire quand même tout en joignant l’utile à l’agréable, explique la directrice de l’école, Josée Landry-Gagnon. J’ai envoyé une infolettre à toutes les résidences pour aînés. En 72h, on avait réservé 16 plages horaires dans 12 résidences», se réjouit Mme Landry-Gagnon.

Les concerts, d’une durée de 45 minutes et diffusés en direct sur les réseaux sociaux permettent à quatre étudiants ou chanteurs invités de se produire devant un public qui a grand besoin de se changer les idées. «D’autres résidences nous ont contactés, mais on est complet. On ne veut pas brûler nos étudiants non plus, tout ça est bénévole. Pour les résidences de plus qui aimeraient nous voir, on va donc référer à un professionnel du domaine», fait-elle valoir. Les spectacles, présentés à l’extérieur, ont une réception excellente, selon la directrice. «Après la performance à la résidence Kirouac, les aînés voulaient qu’on continue et en redemandaient».

Survie menacée

L’école, qui compte 80 étudiants inscrits depuis son ouverture en septembre 2019, essaie de survivre, dans un contexte de pandémie particulièrement menaçant. «On ne veut pas mourir», explique la directrice générale. Bien que 80% des étudiants ont confirmé qu’ils seraient de retour en septembre, il faut payer le local de 4500 pieds carrés et la nouvelle entreprise ne se qualifie à aucune aide gouvernementale.

Pour assurer une survie, les locaux, inutilisés pour le moment, sont offerts en en sous-location à des organismes qui pourraient en avoir besoin et le service sera poursuivi par la suite.

Également, l’administration de l’école a organisé une campagne de sociofinancement. «Dans le contexte actuel de pandémie, la décision du gouvernement d’annuler tous les événements jusqu’à la fin août a mis en fragilité la situation financière de la seule école privée de comédie musicale à Québec. […] Nous demandons l’aide de la population à contribuer à la sauvegarde de notre école en faisant un don qui fera toute la différence chez tous les amateurs des arts et de la culture», peut-on lire ici : laruchequebec.com/projet/ensemble-soutenons-muzikal-7168/.

La population peut encore contribuer jusqu’en juillet sur le site de La Ruche.

Apprentis chanteurs ont pu troquer la salle pleine pour un concert extérieur tout aussi gratifiant. (Photo gracieuseté)

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *