Actualités
17:03 5 mars 2020 | mise à jour le: 5 mars 2020 à 17:03 temps de lecture: 3 minutes

Travaux majeurs sur l’avenue Cartier dès le printemps

Travaux majeurs sur l’avenue Cartier dès le printemps
Selon les chiffres de la Ville de Québec, c’est plus de 17 000 automobilistes qui utilisent le chemin Sainte-Foy quotidiennement et environ 4000 pour l’avenue Cartier. (Photo Métro Média – Léa Harvey)

URBANISME. De mars à novembre 2020, l’avenue Cartier sera touchée par une vague de travaux majeurs. La partie nord de l’artère commerciale située entre René-Lévesque Ouest et le chemin Sainte-Foy verra, cette année, ses conduites souterraines rénovées et ses trottoirs remis à neuf. Le chantier coûtera plus de 9 millions de dollars.

La première phase de réaménagement de l’avenue Cartier réalisée en 2017 sera complétée, ce printemps, par une dernière phase de travaux majeurs sur la partie nord de l’artère. Cartier étant située en plein cœur de la ville de Québec, les travaux toucheront donc également plusieurs rues importantes du secteur: le boulevard René-Lévesque, le chemin Sainte-Foy et la rue Sherbrooke. Si la circulation sur le chemin Sainte-Foy et l’avenue Cartier sera maintenue au début des travaux, celle-ci sera détournée du secteur à deux reprises : de la mi-mai à la fin juin et d’août à novembre.

(Photo Métro Média – Léa Harvey)

La Ville de Québec se dit bien consciente des impacts majeurs qui seront causés par les travaux. L’impact sur les commerces, les stationnements et la mobilité sont également des enjeux pour lesquels la Ville s’est préparée. «Il y a beaucoup d’éléments à prendre en considération. Nous avons trois objectifs: maintenir la mobilité, s’assurer de l’accessibilité aux commerces et aux résidences et s’assurer de la sécurité des piétons qui seront dans le secteur durant les travaux», explique Marc des Rivières, directeur du Service du transport et de la mobilité intelligente.

À ce propos, la Ville dit d’ailleurs avoir tout fait pour ménager l’impact des travaux pour les commerces et pour les gens qui visiteront le secteur. Pour éviter d’encombrer le quartier Montcalm durant les grands événements comme le Festival d’été de Québec ou les vacances de la construction, les travaux se feront en dix phases et prendront une pause en juillet.

Apprendre de ses erreurs

Après l’épreuve des travaux sur la route de l’Église, la Ville de Québec dit avoir appris de ses erreurs. Elle mettra d’ailleurs en place, dès le début des travaux sur Cartier, son programme de compensation pour les commerçants touchés par les travaux. Ceux-ci pourront réclamer, s’ils répondent à tous les critères d’admissibilité, jusqu’à 30 000$.

La Ville dit aussi être en discussion avec le RTC afin de modifier les différents trajets d’autobus affectés par les travaux. Au total, trois trajets devront être revus : 19, 807 et 907. La Ville de Québec assure tout mettre en œuvre afin de bien desservir l’ensemble de ce secteur.

«On a ici une densité de piétons qui nécessite des mesures propres à la réalité du quartier. La présence de l’[École secondaire Joseph-François Perrault], du centre communautaire Lucien-Borne, celle du CLSC; il y a là une complexité qui est plus grande. Ce chantier nécessite donc une meilleure préparation et un suivi plus rigoureux au quotidien afin de s’assurer que tous nos objectifs soient respectés», souligne Marc des Rivières.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *