Beauport Express
09:00 27 novembre 2019

Ses propres rebuts comme matériau de nouvelles créations

Ses propres rebuts comme matériau de nouvelles créations
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

TECHNIQUE. L’artiste peintre et sculpteur Jean Gaudreau crée du nouveau avec certaines de ses œuvres qu’il n’aurait pas gardé. Il utilise également des restants de matériaux inutilisés comme le cuivre et le bois des édifices publics qu’on lui a donnés. Recycler est pour lui source d’inspiration nouvelle.

Réutiliser

L’atelier de Jean Gaudreau est subdivisé en plusieurs stations. À l’une d’entre elles, il s’occupe de découper, déchirer et coller des toiles qu’il n’aime pas et qu’il a mis de côté. Au lieu de les destiner à la poubelle, il crée avec ce qu’il considère comme des rebuts. «Ce qui me ferait quelque chose, c’est de les jeter», raconte le peintre qui estime avec regret avoir mis à la poubelle environ 300 tableaux par manque d’espace d’entreposage lié à un déficit de ventes. Il y a une vingtaine d’années de ça, l’artiste avait attendu de voir que la pelle mécanique aille vraiment détruire ses œuvres avant de partir du dépotoir où il les avait laissées.

Désormais dans un état d’esprit où il recycle des matériaux, Jean Gaudreau recrée avec du vieux, ou de l’insatisfaisant pour lui. Le peintre connaît bien cette démarche puisqu’il utilise du cuivre et du bois de l’Édifice Price et du Château Frontenac dans de nombreuses œuvres.

À LIRE ÉGALEMENT

https://www.quebechebdo.com/local/journal-le-quebec-express/189908/lenfant-sage-de-lart-rebelle-une-retrospective-necessaire-pour-jean-gaudreau/

 

Le cœur au centre

(Photo Métro Média – Perrine Gruson)

Les cœurs ont une place importante dans l’œuvre de Gaudreau. Il en a fait plusieurs séries et continue de les utiliser dans ses créations. «On utilise le mot cœur dans plein d’expressions, sans même s’en rendre compte. Pour moi ça représente la vie, c’est extrêmement important». La mère de Jean Gaudreau était d’ailleurs atteinte d’une maladie cardiaque et il a été porte-parole pour la Fondation des maladies du cœur.

Hommage à Riopelle

Jean Gaudreau s’attelle en ce moment sur une série de tableaux qui mettent en vedette un peintre qui l’a inspiré: Jean-Paul Riopelle. Des œuvres qui, une fois terminées, devraient se retrouver dans une institution muséale d’ici ou d’ailleurs..

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *