Actualités
10:14 4 octobre 2019

Artisans du Saint-Laurent: un voilier par et pour des jeunes

Artisans du Saint-Laurent: un voilier par et pour des jeunes
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)André Martel devant l'école de voie du Vieux-Port où sera assemblé le futur bateau.

MER. Un résident de Charlesbourg, Philippe Pelletier, a eu l’idée de lancer un organisme sans but lucratif à vocation sociale: les Artisans du Saint-Laurent. L’idée est de recruter des jeunes marginalisés, décrocheurs ou en proie à des difficultés socio-économiques afin de leur faire construire un voilier. Une fois fini, ils pourront sortir en mer à bord de celui-ci.

Philippe Pelletier s’est fait recommander André Martel pour son projet, un retraité passionné de voile qui construit des bateaux à temps perdu. «J’ai été instructeur de voile, j’ai participé à la création du Club de voile de Cap-Rouge», indique M. Martel, qui a habité pendant une trentaine d’années dans le secteur avant de déménager à Donnaconna. Dès le chantier commencé, M. Martel supervisera les jeunes.

«On veut amener les jeunes qui ont des problèmes sociaux à construire un bateau de 25 pieds et leur faire découvrir la voile», explique M. Martel, qui a pris des cours d’ébénisterie au début de sa retraite pour pouvoir construire des bateaux. Le projet vise, dans un premier temps à créer un environnement propice à la réussite d’un projet intergénérationnel et de sensibiliser les jeunes participants à l’attrait des métiers reliés à la mer. Pour que leur idée prenne vie, les créateurs sont allés s’inspirer d’une initiative similaire réalisée à Montréal, Jeunes marins urbains. Les fondateurs comptent aussi dans leurs rangs un ébéniste de Baie-Saint-Paul qui a construit des chaloupes avec des ados de la Maison des jeunes locale.

Échéancier

Pour le moment, l’organisme en est à négocier le local  qui servira à la construction, qui sera probablement le local d’Artebois dans Limoilou. Le local pour l’assemblage devrait être dans le Vieux-Port, avec la collaboration du Vieux-Port Yachting. La construction est prévue pour cet hiver, une fois qu’une dizaine de personnes leur aura été référée par des organismes comme le Centre jeunesse, le Carrefour jeunesse-emploi ou d’autres organismes dont la mission est d’aider les jeunes. «Je leur montrerai les éléments techniques, comment scier par exemple ou courber le bois, mais une travailleuse sociale bénévole sera présente pendant ce temps-là pour intervenir au besoin», fait valoir le futur superviseur. «En mai ou juin, on déménagera vers le Vieux-Port et on fera l’assemblage du voilier qui devrait prendre environ deux mois», avance le retraité.

La troisième et dernière étape sera d’embarquer les jeunes qui l’ont construit à bord du bateau mais également d’autres jeunes de différents milieux pour apprivoiser la voile et la mer sans discrimination financière. «Le prix pour un tour de voile en mer est d’approximativement 80$ mais ça prend une formation coûteuse aussi pour louer un voilier», explique l’ancien instructeur. Le budget total de l’aventure est estimé à 25 000$, financé par les cartes de membres vendues à ceux qui adhéreront au projet Artisans du Saint-Laurent. Les membres du conseil d’administration cherchent également à avoir des commanditaires pour payer quelques matériaux de base ou encore les équipements de sécurité comme les vestes de sauvetage.

Pour construire la coque du voilier, André Martel a lancé un appel à la Ville de Québec qui a abattu récemment plusieurs frênes en raison de l’infestation d’agriles. L’administration municipale a tout juste confirmé à André Martel qu’elle fournirait à l’OBSL les billots de bois nécessaires.

Pour se renseigner, allez sur la page Facebook Artisans du Saint-Laurent.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *