Actualites
11:44 30 août 2019

Dévoilement du Diamant

Dévoilement du Diamant
Photo: (Esquisse gracieuseté – COARCHITECTURE / IN SITU / JACQUES PLANTE ARCHITECTES)Ce projet architectural exceptionnel est l’œuvre du consortium Coarchitecture, In Situ et Jacques Plante Architecte. (Photo gracieuseté)

SPECTACLE. Après quinze ans d’effort et trois ans de chantier, Le Diamant a été inauguré aujourd’hui à Québec.

«Après avoir parcouru le monde pendant plus de 30 ans, je pose mes valises à Québec, cette ville qui m’a vu naître. Je souhaite faire du Diamant une vitrine unique sur toutes les formes d’art et pour tous les publics. Cette convergence inédite fera rayonner, dans un lieu remarquable et chaleureux, la culture et l’innovation d’ici et d’ailleurs», a confié Robert Lepage.

La saison inaugurale débutera le 7 septembre avec Les sept branches de la rivière Ota, spectacle emblématique de Robert Lepage et d’Ex Machina, qui reprend vie 25 ans après sa création. Une épopée de sept heures… Chaque année, Le Diamant accueillera une vingtaine de productions nationales et internationales, dont trois ou quatre d’Ex Machina, toutes mettant en lumière l’audace, le mélange des genres et la diversité.

Le Diamant offrira des spectacles au prix moyen de 40$. Une tarification de 15$ pour les 15 ans et moins s’appliquera sur plusieurs spectacles. De plus, des sièges seront en vente le jour de chaque représentation à 50% du prix régulier. Une façon de partager le plaisir de la culture pour tous.

Pour célébrer l’inauguration, le grand public est invité à découvrir Le Diamant, en primeur, les samedi 31 août et dimanche 1er septembre. Au cours de ces deux après-midi, un parcours déambulatoire guidé, appelé Par cour et jardin, transportera le public à travers les étages du lieu mis en valeur pour l’occasion par des déploiements artistiques inédits : artistes circassiens, installation marionnettique, art lyrique et projections. Les quelques 3 500 laissez-passer rendus disponibles au public le lundi 26 août ont trouvé preneurs le jour même.

«Le Diamant permettra de présenter les meilleures créations et contribuera à faire de Québec une destination culturelle de calibre international. En plus de rehausser le dynamisme culturel de la place D’Youville, il s’agit donc d’une fabuleuse vitrine sur le monde et d’une occasion de plus de faire briller notre accent, l’accent d’Amérique», comme le rappelle le maire de Québec, Régis Labeaume.

L’oeuvre d’art public est signée Claudie Gagnon. (Esquisse gracieuseté – COARCHITECTURE / IN SITU / JACQUES PLANTE ARCHITECTES)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *