Culture
07:25 29 août 2019

Œuvres ludiques pour trois installations récréatives de Québec

Œuvres ludiques pour trois installations récréatives de Québec
Les faces des prismes de l’œuvre Lever de soleil sur le nord, illumineront l’accès au pavillon de la base de plein air de Sainte-Foy. (Esquisse gracieuseté)

CRÉATION. Conformément à la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement, trois œuvres seront prochainement installées dans ou devant autant d’installations sportives et récréatives. Les sites retenus sont la base de plein air de Sainte-Foy, le Centre communautaire et sportif YMCA, ainsi que le Centre de glaces.

Lever de soleil sur le nord

Prévue pour être installée à la base de plein air de Sainte-Foy, l’œuvre de Ludovic Boney sera composée de différentes lignes obliques et de nombreux prismes au fini miroir. D’une longueur de plus de 9 mètres, la création bordera le chemin menant au nouveau pavillon d’accueil. Réalisée au coût de 70 854$, l’installation sera complétée au cours du mois de septembre.

Fluviatile s’harmonisera au monde aquatique autour de la piscine du YMCA. (Esquisse gracieuseté)

Fluviatile, qui vit ou pousse dans les eaux douces

Le Centre communautaire et sportif YMCA de Québec sera agrémenté d’une création de Tania Girard Savoie, qui se compose de sérigraphies flamboyantes imprimées sous des panneaux de verre. L’œuvre se présentera en deux parties: la principale à l’intérieur du bâtiment, dans l’enceinte de la piscine, et la deuxième à l’extérieur, sur le mur de brique. L’installation est prévue en décembre au coût de 89 906$.

La sculpture Facteur-vitesse deviendra un objet en métamorphose constante, source de fascination pour qui s’en approchera. (Esquisse gracieuseté)

Facteur-vitesse, et le bleu du ciel est à l’envers

Actuellement en construction à Sainte-Foy, le Centre de glaces accueillera l’œuvre de Marc-Antoine Côté. Celle-ci consiste en une immense sphère de métal déconstruite qui reflétera les mouvements des visiteurs de façon ludique. En se déplaçant autour, les spectateurs verront leur reflet atteindre l’infiniment grand ou l’infiniment petit, et même s’inverser selon l’angle de vue. La création de 310 409$ prendra place à l’automne 2020.

Ce qu’ils ont dit:

«Ces créations prendront place au cœur de trois endroits fraîchement modernisés et directement destinés aux citoyens. Éléments divertissants ou colorés, elles deviendront vite des emblèmes du lieu en reflétant la vie qui les entoure. Dans tous les cas, les citoyens pourront toucher à l’œuvre ou l’admirer pendant la pratique de leur activité sportive ou de loisir. Le rapport entre le visiteur et l’œuvre d’art sera donc très fort.» –  Régis Labeaume, maire de Québec

«Je suis toujours très impressionnée de la qualité et de la beauté des œuvres qui découlent de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement. Depuis 1961, cette politique permet de marier art et architecture, au plus grand bénéfice de tous. Elle permet également à de nombreux artistes professionnels de créer des œuvres destinées à des lieux publics d’importance et de se faire connaître des citoyens.» – Nathalie Roy, ministre de la Culture du Québec

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *