Communauté
10:42 11 juillet 2019

Une aide financière salutaire pour des écoles

Une aide financière salutaire pour des écoles
La démolition de l’école Stadacona pourrait débuter cette année (Photo Métro Média – Alain Couillard)

RÉACTIONS. Manon Robitaille, présidente de la Commission scolaire de la Capitale, applaudit l’octroi de 31M$ provenant du gouvernement du Québec. Il s’agit, pour elle, d’un maigre investissement pour la région sur l’enveloppe totale provinciale de 1,7G$

La présidente Manon Robitaille.

Pour l’École secondaire Joseph-François-Perrault, l’agrandissement permettra l’ajout de 250 élèves et quelque 350 autres pour l’École secondaire Cardinal-Roy avec le réaménagement de l’amphithéâtre du Centre de formation professionnelle Wilbrod-Bherer.

Quant à l’ancienne école Stadacona, ciblée pour devenir une Lab-École dans le quartier Limoilou, rien n’a encore été décidé quant à sa démolition complète ou l’aménagement d’une nouvelle aile tout en conservant sa façade. «Tout va dépendre des coûts reliés à ce dossier.» Mme Robitaille signale qu’une somme de 19M$ est déjà réservée auquel s’ajoute le montant provenant du gouvernement du Québec.

Peu importe la décision prise, ce projet permettra d’ouvrir quatre locaux de maternelle quatre ans et maternelle ainsi que 11 autres pour des classes de 1re à la 6e année. Mme Robitaille assure que le délai de livraison prévu est septembre 2021. Advenant une démolition, tout le bois se trouvant dans l’ancienne école Stadacona sera récupéré et réutilisé dans la nouvelle école. «Il faut s’assurer que le bâtiment correspondra à l’architecture existante dans ce quartier», a rappelé la présidente.

Projets oubliés

La présidente déplore que deux dossiers n’aient pas été retenus. Elle précise que l’École primaire du Buisson, de niveau préscolaire cinq ans à la 6e année accueillant près de 200 élèves, dépassera sa capacité maximale en septembre. «Nous sommes forcés d’utiliser des roulottes temporaires pour combler ce manque d’espace.»

Quant à l’École Val-Joli de Val-Bélair, le manque d’espace est déjà prévisible avec le développement du quartier. Aucune annonce n’a été faite concernant la construction d’une école secondaire dans la couronne nord dans le secteur de Shannon. «Il faut deux ans pour construire une école primaire et trois ans pour une école secondaire. Il y aura bientôt urgence d’agir», a conclu Mme Robitaille.

Commission scolaire de la Capitale – Québec octroie 31M$ pour trois projets

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *