Le Quebec Express
15:57 12 juin 2019

Mixologie: l’art de mélanger des liquides pour bien recevoir

Mixologie: l’art de mélanger des liquides pour bien recevoir
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)

COCKTAILS. Dans le cadre de l’événement Made with Love, une compétition de mixologie qui aura lieu à Québec le 17 juin prochain, Martin Perron, mixologue et ambassadeur de l’événement, constate l’évolution de sa profession en pleine croissance.

Martin Perron, barchef au restaurant Il Teatro du Capitole depuis le début de sa carrière, a pris un cours de bar à l’école des maîtres de Québec aujourd’hui fermée, il y a 15 ans. «On nous apprenait les bases, sans plus», raconte-t-il.

Peu après, embauché par le Capitole comme commis-débarrasseur, il s’intéresse à l’art du cocktail. Dans le but de bien le maîtriser, il suit une formation à Montréal qui sera plus approfondie que la précédente. «J’étais vraiment allumé en revenant. J’ai lu plein de livres, regardé des vidéos, c’est vraiment là que ma passion a débuté», confie M. Perron.

(Photo gracieuseté)

C’est en forgeant qu’on devient forgeron

Martin Perron a appris dès le départ les règles de bases pour pouvoir s’amuser et le bon équilibre des saveurs entre acide et sucré. Persuadé que plus on en fait, meilleur on devient, il considère la mixologie comme un artisanat à parfaire.

Évolution fulgurante du métier

«À l’école des maîtres, on nous apprenait à travailler avec du jus en poudre», se souvient M. Perron. En quelques années, l’engouement pour le cocktail artisanal s’est fait sentir, parallèlement à l’intérêt croissant pour les produits frais et locaux en cuisine. «Maintenant on produit notre jus, on le carbonise même parfois et on travaille avec des bons ingrédients», fait remarquer l’artiste des liquides qui témoigne du chemin parcouru. «Les gens veulent aussi boire moins mais boire mieux. C’est la qualité qui prédomine». Aux dires du spécialiste des cocktails, des tendances se dessinent également dans la concoction : réduire le gaspillage en réutilisant ses ingrédients jusqu’à leur toute fin de vie ou encore pailles en plastique dans la présentation par exemple. «Tant que le public va en vouloir, la mixologie va se développer».

Une compétition-spectacle

La compétition Made with love permet aux artistes des mélanges alcoolisés de se faire voir, de faire valoir leurs créations avec le support de commerces.

Il s’agit de la 10e édition de la finale régionale de la compétition dans la ville de Québec où 18 bartenders des plus grands établissements s’affronteront. Dix-huit cocktails accompagnés de bouchées seront évalués, que le public pourra également noter. Martin Perron y a participé deux fois et promeut l’événement qui est indispensable selon lui pour la mise en valeur de son art. «Les bartenders sont là pour en mettre plein la vue, ils ont le party tatoué sur le cœur. C’est pas juste un cocktail, c’est l’ambiance qu’ils ont réussi à créer et le décorum autour. C’est aussi l’occasion de découvrir des distilleries locales», croit-il. Chaque cocktail évalué sera concocté plus de 1000 fois par son créateur à qui l’on fournira les alcools et les ingrédients de base.

La compétition Made with love, finale régionale de Québec, aura lieu le 17 juin prochain à L’Espace Dalhousie.

 

 

Le coût du billet est de 70$ en admission générale et 80$ à la porte.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *