Culture
15:57 11 juin 2019

Un lieu de fouille parfait pour les étudiants

Un lieu de fouille parfait pour les étudiants
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)Camille Thériault, étudiante à la maîtrise et sa directrice de recherche, Allison Bain.

CHANTIER. Le site archéologique du Palais de l’intendant à Québec n’est pas seulement un livre, c’est aussi un haut-lieu de formation pour les futurs archéologues qui y font une partie de leur formation sur le terrain.

À lire également: Raconter l’histoire de Québec grâce à l’archéologie

Un chantier-école

Le chantier-école de l’Îlot des palais, relié à l’Université Laval, commence en 1982. «Le site répondait aux exigences pour les élèves qui étudiaient l’archéologie de la période moderne. On y a formé près de 400 étudiants localement», fait valoir Mme Bain.

Le baccalauréat en archéologie est le seul programme du genre au Québec. Il permet de former des gens très polyvalents. Les meilleurs ou encore ceux qui ont des projets de recherche bien particuliers continueront à la maîtrise et au doctorat.

«Un travail de détective»

L’archéologie est une science qui fait appel à une multitude d’autres sciences ou spécialités. «Oui on fait des fouilles. Mais au-delà de ça, c’est une mise en contexte de l’objet qu’on trouve», explique Allison Bain. En plus de l’histoire, l’archéologie fait appel à la géographie, l’entomologie, à la cartographie, les sciences naturelles.

«On ne vient pas seulement appuyer les faits historiques, on est là pour raffiner la compréhension de l’histoire par des sources d’informations différentes que des textes écrits par des personnes de pouvoir. On révèle la vie quotidienne de ceux qui n’avaient pas de voix comme les femmes, les soldats, les artisans», avance-t-elle.

C’est ce que veut montrer <@Ri>Le site archéologique du Palais de l’intendant à Québec<@$p>, mettant en vedette les objets inusités trouvés lors des fouilles autant que la méthodologie de la science complexe qu’est l’archéologie. Suivant un ordre chronologique, le livre s’adresse autant aux touristes (une version anglaise est d’ailleurs disponible sur le site-même) qu’aux habitants qui veulent en découvrir un peu plus sur l’histoire et le contexte du lieu.

Le département d’archéologie de l’Université Laval organise une journée portes ouvertes pour tous sur le chantier-école Anderson de Limoilou, le 16 juin prochain. 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *