Culture
12:21 1 juin 2019

Wartin Pantois: de la rue à l’Assemblée nationale

Wartin Pantois: de la rue à l’Assemblée nationale
Photo: (Photo gracieuseté - Magali Paquin)

POLITIQUE. Le nouveau pavillon d’accueil de l’Assemblée nationale a été inauguré le 31 mai dernier. En plus des nouveaux espaces du parlement, l’exposition permanente y a été renouvelée, mettant entre autres en lumière l’artiste engagé Wartin Pantois.

Au sein de cette nouvelle infrastructure politique, le visiteur pourra découvrir des vidéos, des expositions, du contenu éducatif, des œuvres d’art en lien avec l’art, la politique et l’histoire et mieux comprendre le rôle de l’Assemblée nationale et de la démocratie québécoise.

Du côté culturel, différentes formes d’expression artistiques sont représentées (littérature, chanson, cinéma, humour, arts visuels, etc.) à travers des œuvres, des photos et des artefacts dans une exposition intitulée Inspirer.

Parmi des œuvres de Jordi Bonet, Armand Vaillancourt ou encore des artistes de l’ATSA (Quand l’art passe à l’action), on retrouve une photo de l’œuvre Ensemble de l’artiste engagé de Québec Wartin Pantois, installée initialement sur le mur du Centre multiethnique de Québec.

De l’art d’un artiste non politiquement correct 

M. Pantois a raconté qu’il a été approché pour soumettre une de ses œuvres pour l’exposition.

«Je me suis demandé si j’allais accepter, si c’était une forme de récupération, de légitimité que j’accordais à cette institution que je pourrais plutôt questionner. Après réflexion je me suis dit que c’était quand même mieux d’y participer», confie celui qui travaille surtout dans le but de questionner ou dénoncer sur des sujets sociaux. L’artiste se dit rassuré que ce soit une œuvre qui montre la diversité et qui valorise l’accueil qui soit exposée. «Je trouve ça intéressant d’avoir cette reconnaissance avec cette œuvre en particulier au moment du débat sur les signes religieux», souligne-t-il.

(Photo gracieuseté – Magali Paquin)

Vocation éducative

Les aires sont désormais adaptées au nombre grandissant de visiteurs. On trouve une salle multifonctionnelle à vocation éducative, une agora pour la tenue de conférences et de projections ainsi que deux nouvelles salles de commission parlementaire: la salle Marie-Claire-Kirkland, en hommage à la première femme élue députée en 1961 et nommée ministre en 1962, et la salle Pauline-Marois, en l’honneur de la première femme à occuper le poste de première ministre du Québec en 2012.

Des journées de festivités ouvertes au public sont prévues les 1er et 2 juin prochains, entre 10h et 16h. Détails au www.assnat.qc.ca/ouverture.

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *