Actualités
11:42 28 mai 2019

La fermeture du Marché du Vieux-Port contestée

La fermeture du Marché du Vieux-Port contestée
Photo: (Photo Métro Média - Archives)La démolition du Marché du Vieux-Port est prévue pour le mi-juin.

BATAILLE. Alors que la Ville de Québec a déclaré que la démolition du Marché du Vieux-Port aurait lieu à la mi-juin après la saison des fleurs et qu’un marché satellite y est prévu, François Marchand argue que la décision de l’administration municipale portera préjudice aux résidents et aux commerçants et que s’en suivra une désertification du secteur.

L’avocat François Marchand a en effet déposé en Cour supérieure une demande d’injonction contre la Ville de Québec et la Coopérative des horticulteurs de Québec dans le but d’obtenir une ordonnance pour le maintien du Marché du Vieux-Port.

Rappel des faits

En 2012, le gouvernement fédéral a autorisé le ministre des Travaux publics à vendre à la Ville de Québec les terrains occupés par le Marché du Vieux-Port pour une somme de 1$ aux seules fins de l’aménagement d’un marché public, d’un parc de détente et d’un jardin floral. M. Marchand qualifie donc la fermeture d’illégale et avance que la Ville de Québec fait fi des décrets du gouvernement fédéral et des conditions de l’acte de vente.

«Cette fermeture va à l’encontre de toutes les politiques municipales axées sur la revitalisation des quartiers et les services de proximités. Ajouté à cela, le déménagement prochain de l’Hôtel-Dieu de Québec employeur d’au-delà de 2500 personnes, il en résultera manifestement une désertification de cette partie du Vieux-Québec, site du patrimoine mondial reconnu par l’Unesco, et ce, pour les 30 prochaines années au moins», fait valoir M. Marchand par voie de communiqué.

L’avocat ne croit pas non plus que le marché satellite prévu respecte les obligations de la Ville à maintenir dans le Vieux-Port de Québec un véritable marché public puisqu’il est prévu que celui-ci ait une superficie équivalente à 10% du marché actuel et qu’il ne sera ouvert que quelques semaines durant l’été. Pour lui, il s’agit en fait d’un kiosque de fruits et légumes qui ne correspond en rien au marché actuel.

François Marchand qualifie cette démolition de «perte inestimable» et entend tout faire pour que le marché continue à prospérer.

L’ouverture du Grand Marché qui se situera près du Centre Vidéotron dans le quartier Limoilou est prévue au même moment que la démolition du Marché du Vieux-Port, soit le 14 juin prochain.

La cause que défend M. Marchand sera entendue en cour le 31 mai prochain.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *