Actualites
09:48 4 mai 2019

La Marine royale canadienne commémore la bataille de l’Atlantique

La Marine royale canadienne commémore la bataille de l’Atlantique
La bataille de l'Atlantique a été le plus long engagement militaire de la Seconde Guerre mondiale, se déroulant entre septembre 1939 et mai 1945. (Photo gracieuseté - MRC)

HISTOIRE. Les membres de la Marine royale canadienne (MRC) rendent hommage aux sacrifices consentis par les marins canadiens, dans le cadre d’activités entourant la commémoration de la bataille de l’Atlantique qui auront lieu à Québec, ce samedi et ce dimanche 4 et 5 mai.

Une cérémonie commémorative avec dépôt de couronnes de fleurs aura lieu dimanche à 11h au monument de la Place de la Marine marchande, située près du Musée naval dans le Vieux-Port de Québec. Cette activité sera précédée samedi une journée portes ouvertes tenue de 10h à 16h sur le Montcalm, navire canadien de Sa Majesté situé au 170, rue Dalhousie. Toutes ces activités sont gratuites et ouvertes au public.

Comme le rappelle le capitaine Mathieu Dufour, officier des affaires publiques pour la Réserve navale, il y a 80 ans, la plus longue bataille ininterrompue de la Seconde Guerre mondiale commençait. Il s’agit de la bataille de l’Atlantique. En effet, en 1939, le combat que les Alliés et l’Allemagne se sont livré pour le contrôle de l’océan Atlantique a débuté.

«La Marine royale canadienne a joué un rôle important dans la victoire de cette bataille, notamment en assurant le transport de soldats et d’approvisionnements entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Les Alliés l’ont emporté grâce à la ténacité, au courage et à la détermination de nos anciens combattants. Bien entendu, un effort impressionnant de construction navale a également soutenu la victoire», relate M. Dufour.

Coût humain immense

Le coût de la victoire a cependant été élevé. «La cloche sonne encore aujourd’hui pour les 24 navires de guerre canadiens et les 62 navires marchands canadiens perdus, ainsi que le coût humain de 2700 vies au sein de la MRC et de l’Aviation royale canadienne, ainsi que de 1600 autres dans la marine marchande canadienne», souligne le relationniste de la Réserve navale.

Chaque année, le premier dimanche de mai, la Réserve navale commémore l’engagement de nos anciens combattants et le sacrifice consenti par tant de leurs camarades de bord qui ne sont jamais revenus. La cérémonie est une occasion de rendre hommage au sens du devoir des anciens combattants, un engagement qui inspire les hommes et les femmes de la Marine royale canadienne depuis maintenant 108 ans.

Les membres de la Marine marchande, de la Marine royale et de l’Aviation royale ont joué un rôle crucial dans les efforts des Alliés. Plus de 4600 Canadiens sont morts en mer. (Illustration gracieuseté – MRC)

«En se réunissant le 1er dimanche de mai les Canadiens se remémorent le sacrifice fait par tous les vétérans qui ont participé à la plus longue bataille de la Seconde Guerre mondiale : la bataille de l’Atlantique. De 1939 à 1945, des milliers d’hommes et de femmes ont montré leur courage, sur les eaux de l’Atlantiques Nord et du fleuve St-Laurent pour assurer le succès de leur combat contre un adversaire déterminé. C’est un honneur pour moi de représenter la Marine royale canadienne lors de la cérémonie de Québec. C’est l’engagement de ces vétérans qui a jeté les bases du caractère actuel de nos marins, nos aviateurs et nos soldats.» – commodore Michael Hopper, commandant de la Réserve navale

Faits en bref

  • Chaque année, le premier dimanche de mai, la Réserve navale commémore la bataille de l’Atlantique.
  • Cette année, l’événement de 3 jours comprend des activités de cohésions internes ainsi qu’une journée portes ouvertes au Navire canadien de Sa Majesté Montcalm le 4 mai 2019 de 10h à 16h.
  • Plus de 4600 canadiens ont péri dans la bataille de l’Atlantique
  • La MRC a joué un rôle important dans cette victoire en escortant des centaines de convois qui se rassemblaient à Halifax et à Sydney, en Nouvelle-Écosse, en vue de la périlleuse traversée de l’Atlantique.
  • La MRC est la force maritime du Canada, une équipe rapidement déployable et très souple qui offre au gouvernement du Canada des options dans le domaine de la défense et de la sécurité maritimes.

Pour plus d’information: La bataille de l’Atlantique et La Réserve navale

Québec Hebdo

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Gaston VIDAL

    En 1944, le 6 juin, j’avais huit ans, j’habitais Bayeux. J’ai des souvenirs très précis du débarquement, Arromanche et le port artificiel, la place du Chateau à Bayeux et la rencontre avec le Gl de Gaulle. Sans nulle doute, j’ai été impressionné par tout ce déploiement de matériel naval, ces milliers de camions, chars et véhicules divers blindé ou amphibie et surtout ces hommes, ces marins tellement admirables…douze années plus tard, je décidais moi aussi de devenir marin. Ingénieur de marine, j’ai servi dans la « sous-marinade », j’ai terminé ma carrière dans la construction navale puis créé ma propre société de conseil. Ce n ‘est que beaucoup plus tard que j’ai pris conscience que mon choix avait été conditionné par cette période de ma vie.