Culture
11:00 20 avril 2019

Un show plutôt intime pour Alaclair Ensemble

Un show plutôt intime pour Alaclair Ensemble
Leurs chansons hip-hop anglo-franco ont donné lieu à plusieurs mosh pit (mouvements de foule agressifs) durant la soirée. (Photo gracieuseté – Marc-Alexandre Dulude)

MUSIQUE. Le collectif Alaclair Ensemble, dont les membres proviennent de Québec et de Montréal, se produisait le 18 avril dernier, au Cégep Garneau, lors d’un spectacle plutôt intime ne rassemblant pas plus de 250 personnes. Bien que plusieurs de leurs compositions aient fait bouger la foule, le groupe n’intéressait visiblement pas assez les spectateurs pour les accrocher jusqu’à la fin.

Armé de son logo de la feuille d’érable inversé, le groupe qui décrit son style comme du post-rigodon bas canadien a livré ses plus gros hits, au grand plaisir de leurs admirateurs. «Ça que c’tait», «La famille», «FLX» et «Paroisse» sont les chansons qui ont reçu les meilleures réactions dans la foule. Les quelque deux cents personnes rassemblées ont même pu assister à une séance de body surfing.

La foule était composée majoritaire de jeunes de 14 à 21 ans. (Photo gracieuseté – Marc-Alexandre Dulude)

Les artistes émergents Gump, Xavierr et Walmoods ont offert une performance individuelle intéressante, rythmée et appréciée du public en ouverture du spectacle. Ils ont même chanté quelques morceaux ensemble, ce qui a bien réchauffé la foule en attendant le groupe principal.

Une salle presque vide

Même si l’événement affichait complet, la salle, qui selon les organisateurs avait une capacité de 300 personnes, avait près du deux tiers de son espace toujours vacant. C’est à se demander si on n’a pas sous-estimé le nombre de personnes pouvant se compacter comme des vers à l’avant-scène. Et alors qu’il restait une bonne demi-heure au show, plusieurs personnes commençaient déjà à quitter les lieux.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *