Le Quebec Express
11:37 16 avril 2019

Un nouveau classique asiatique revisité par Geneviève Everell

Un nouveau classique asiatique revisité par Geneviève Everell
Photo: (Photo gracieuseté)

RECETTES. La Miss Sushi du Québec, originaire de Limoilou, revisite un classique de la cuisine asiatique avec la sortie toute récente d’un livre de 50 recettes de dumplings, ces petits raviolis chinois dont elle propose des farces au gré de son inspiration.

«À la minute où j’ai mis du riz chaud sur une feuille d’algue, j’ai découvert ma passion, se rappelle Geneviève Everell en parlant du début de son amour pour les sushis qu’elle a découvert lors d’une première job étudiante. La cuisine asiatique, c’est celle qui m’inspire le plus et celle pour laquelle je fais le plus de recherches», confie-t-elle.

L’entrepreneure associe d’ailleurs ce type de cuisine à un art. Puisqu’elle souhaite rendre accessible ce qu’elle appelle «les merveilles asiatiques», elle s’est lancée dans les dumplings. «J’adorais en manger au restaurant, parce que je n’en faisais pas chez moi. Je ne maîtrisais pas bien ça et je me suis dit: il faudrait bien que tu apprennes à en faire», explique celle qui est allée voir sa mentor et amie chinoise. «Finalement, c’est très simple, c’est un ravioli que tu assaisonnes de mélange de saveurs ou de farces, j’adore justement faire ça», mentionne Mme Everell.

À l’instar de son propre parcours, l’entrepreneure croit que beaucoup de gens ne savent pas confectionner les dumplings. Son livre est justement là pour en faciliter la préparation. «C’est maintenant rendu un plat presque quotidien chez nous. En 2h on peut en faire 150 ou 200. En plus, on peut congeler les pâtes et les agencer comme on le souhaite au moment venu», croit-elle.

Si Geneviève Everell n’avait qu’une seule recette de son livre à conseiller pour faire un essai de confection de dumplings, elle choisirait ceux au coco-poireau. «Ce n’est pas classique, mais pas funky non plus, un beau mélange dans une pâte de dumplings poêlée», ajoute celle qui dit préférer ces derniers pour leur petit côté croustillant.

Encore des projets culinaires

La propriétaire d’un traiteur et d’un restaurant à son nom indique qu’elle prépare un autre livre ainsi qu’un nouveau hors-série. Questionnée sur le contenu, elle indique qu’elle conservera la ligne directrice, sans toutefois dévoiler le type de mets qu’elle y proposera. «C’est par contre à peu près certain que je ne m’en irai pas dans les hamburgers», précise-t-elle en riant.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *