Le Quebec Express
09:50 21 février 2019

La cuisine sud-américaine revisitée à la québécoise

La cuisine sud-américaine revisitée à la québécoise
Photo: (Photo Métro Média - Julie Rose Vezina)Le surf and turf de pétoncles a ravi les papilles.
Restaurant Faite à l’os

RESTAURANT. Le Québec Express est allé découvrir pour vous un smokehouse particulièrement populaire. Le restaurant Faite à l’os propose un menu de viandes fumées qui en font sa notoriété, tout en offrant des mets végétariens et du poisson pour les moins carnivores.

Le restaurant, établi sur la Grande-Allée en face du Dagobert, était plein à craquer le vendredi soir de la visite. Même s’il a ouvert depuis quelques mois, l’achalandage est toujours au beau fixe et on ne pouvait y manger que sur réservation. Toutefois, notons que le souper s’est fait pendant La Poutine Week, un festival culinaire très couru auquel le restaurant a participé.

Cuisine

Faite à l’os, c’est un smokehouse intime où les propriétaires souhaitent que l’expérience soit personnalisée. En entrée, le surf and turf de pétoncles a ravi complètement les papilles avec sa crème sûre à la lime et son bacon décadent.

Pour le plat de résistance, c’est le combo à partager Faite à l’os qui a été goûté. Composé de brisket  (poitrine) de bœuf fumé, de côtes levées, de beignet de poulet frit sur une gaufre, de salade de choux et de salade de patates, il s’agit d’un plat qui vaut le coût et qu’il est quasi impossible de terminer, même si deux gros appétits se mettent à l’œuvre. Les viandes étaient fondantes et goûteuses, les salades de choux et de pommes de terre parfaites pour aciduler le tout. Le petit pain de maïs frit est un incontournable.

Ambiance

Le petit espace d’une cinquantaine de places assises est décoré de boiseries et des crânes cornus ornent les murs. Puisque les plats ont été goûtés au bar, cela a permis d’avoir un accès privilégié à la cuisine et au personnel. Est-on dans le fin fond du Texas ou sur la Grande-Allée?

Les trois propriétaires, Vincent Vachon au marketing, Christian Desnoyers comme chef et Emmanuel Côté en maître de salle ont misé sur une cuisine aux saveurs du Sud des États-Unis qui a juste assez d’exotisme pour nous faire voyager par le goût tout en restant chez nous.

Puisque découvrir un restaurant se fait bien mieux à deux, voici l’avis de l’ami goûteur:

«Pour ma part, j’avais fréquenté l’endroit à plusieurs reprises lorsque le local était occupé par Sul’Side. Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par la nouvelle déco. Plus moderne et plus ouvert, l’espace parait beaucoup plus grand et l’ambiance offre maintenant une chaleur qu’elle n’avait pas avant avec son bar en bois fait sur mesure. Le personnel est sympathique, de toute évidence passionné par leur métier et courtois. Et que dire de notre entrée de pétoncles! Chaque bouchée était un pur délice pour les papilles! Bien apprêtée, avec un mélange de saveurs différent et divin et une petite touche de peau de poulet craquante qui ne manquait pas de charme».

A

@BV:Le restaurant offre un combo de viandes fumées, sa spécialité. <@CP>(Photo Métro Média – Julie Rose Vezina)<@$p>

B

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *