L'Appel
11:38 11 février 2019

Sébastien Proulx a plus de temps pour sa famille et ses électeurs

Sébastien Proulx a plus de temps pour sa famille et ses électeurs
Sébastien Proulx pose avec son cadre préféré de Napoléon Bonaparte. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

PORTRAIT. Lors de la dernière élection, les libéraux ont frappé leur Waterloo. Étant un fervent amateur du célèbre homme d’État français Napoléon Bonaparte, Sébastien Proulx connaît très bien la signification de l’expression. Il a quand même survécu à la vague caquiste dans la région de Québec et s’est fait réélire dans la circonscription de Jean-Talon. Rencontre avec cet éternel optimiste qui voit le bon côté des choses dans cette réélection.

«Je suis très heureux et fier de cette marque de reconnaissance du travail accompli depuis 2015 par les électeurs. Je suis triste pour plusieurs collègues qui n’ont pas été réélus, mais c’est la réalité de la politique. Cette réélection me permet d’avoir plus de temps à donner à mes électeurs et en même temps à ma famille», affirme l’ancien ministre de l’Éducation.

Celui qui avait de grandes responsabilités dans le gouvernement Couillard assure qu’il ne souhaite nullement prendre les rênes du Parti libéral. «Ce n’est vraiment pas quelque chose à laquelle, je pense. Il y a un énorme sacrifice à faire de la politique et c’est souvent les gens qu’on aime le plus qui en écopent. Il y a toujours une réflexion à faire avant de se présenter à une élection. Je suis très à l’aise dans mon rôle actuel.»

Père de deux enfants, il accepte gentiment de parler de la difficulté à concilier le travail de politicien et de père de famille. «C’est très exigeant et la politique est devenue plus difficile avec les réseaux sociaux, car nous sommes constamment sous l’œil du public. Je n’ai aucun problème avec les critiques à mon égard et j’ai été aussi épargné depuis que je suis en poste, mais ça reste que c’est difficile pour ta famille quand ça arrive. La seule chose qui me ferait perdre rapidement ma bonne humeur c’est si on s’en prenait directement à mes enfants. Il demeure que depuis que je n’occupe plus le poste de ministre, j’ai plus de temps à leur consacrer. C’est moi qui vais les reconduire à l’école le matin, ça n’arrivait jamais avant et je les vois le soir aussi», déclare-t-il avec un sourire.

Plusieurs priorités

Même si l’aventure de ministre est derrière lui, il a des responsabilités importantes dans l’opposition officielle actuelle comme leader parlementaire et porte-parole de la Capitale-Nationale. Plusieurs sujets sont importants avec le troisième lien, le manque de main-d’œuvre et le plan de mobilité.

«Évidemment, ce n’est pas nous qui pilotons les projets, mais c’est très important de demeurer à l’affût et s’assurer que tout est fait de la bonne façon et de poser les bonnes questions dans l’intérêt des gens. Je pense vraiment qu’un enjeu majeur pour l’avenir économique de la région est le manque de main-d’œuvre. Il y a aussi plusieurs autres projets dans ma circonscription dont je veux voir le dénouement, dont l’Aquarium du Québec. Un projet de plus 50M$ pour la réalisation d’un pavillon pour les grands prédateurs est en place.»

L’ex-ministre est un amateur de baseball et un partisan des anciens Expos. (Photo Métro Média – Jean Carrier)

Le transport structurant affectera directement la circonscription de Jean-Talon et le député entend surveiller les choses de près. «Je fais partie de ceux qui pensent que Québec doit se doter d’un réseau de transport robuste. Je suis donc en faveur du tramway, mais le tout doit se faire de la bonne façon. C’est un moment important dans l’histoire de la ville.»

Plusieurs autres projets vont attirer l’attention du député de Jean-Talon dont le Domaine Cataraqui, l’anneau de glace, le marché public, la tête des ponts et le complexe immobilier Le Phare. Comme quoi il est possible que Sébastien Proulx ait plus de temps à sa disposition, mais il est encore très loin de chômer.

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *