Actualités
11:40 5 février 2019

De l’électricité dans l’air

De l’électricité dans l’air
Photo by: (Photo gracieuseté)

FESTIVITÉS. Le Défilé du Carnaval de Québec propose une nouvelle formule hétéroclite qui mettra en vedette autant les arts du cirque que la danse mariée à la technologie et de la pyrotechnie de proximité. En tout, cinq tableaux seront présentés les 9 et 16 février, alternés de performances ambulantes.

Cinq tableaux par cinq collaborateurs créatifs

Voici le détail des tableaux qui seront présentés:

Terre de Bonhomme

Bonhomme Carnaval, roi de la fête, ouvrira le Défilé et présentera ses collaborateurs en grandes pompes dans un tableau imaginé par son équipe des Ateliers du Carnaval. Bonhomme sera entouré d’une tribu imaginaire vêtue de fourrures, de parures de glace et de grigris lumineux.

La Ruelle

Flip Fabrique veut recréer la fébrilité et la magie des tempêtes hivernales québécoises de l’enfance. La ville s’immobilise et les gens se mobilisent pendant que l’hiver déploie son grand manteau blanc. Tout en acrobaties, on aide un voisin dont la voiture s’est enlisée, des trampo-muristes rebondissent dans les bancs de neige, des électriciens cracheurs de feu travaillent à remettre le courant et des danseurs réchauffent l’atmosphère.

Allégories numériques

Interférences, arts et technologies présente un tableau où la fusion du monde numérique et du réel se matérialise à travers une explosion de pixels animés.

Rock’n Glace

Une performance de sculpture sur glace avec scie à chaîne attend les carnavaleux dans ce tableau. Trois sculpteurs et des effets pyrotechniques, sonores et visuels accompagnent l’univers rock métal déjanté de Dance Laury Dance. Le groupe a d’ailleurs composé pour l’occasion la chanson Carnaval Party.

Diamanthèque

Diamanthèque de Pur FX évoque un assemblage de diamants technologiques dans lesquels fusionnent lumières, pyrotechnie et effets visuels. S’y ajoute la présence d’un DJ.

Les performances ambulantes
Quatre performances ambulantes s’axant autour d’animaux nordiques populaires tisseront des liens entre chacun des tableaux. Tour à tour, le cerf, les harfangs, le lynx, les loups et l’ours emboîteront le pas aux tableaux, entourés tantôt de danseurs, tantôt de manipulateurs de feu et de lumière, de musiciens et d’acrobates.

«C’est une expérience complètement renouvelée. […] Ce sera spectaculaire et tout le monde y trouvera son compte», a commenté Anne-Julie Vallée, directrice de la programmation et de l’innovation du Carnaval de Québec en lien avec cette nouvelle direction que prend l’organisation. Rappelons que l’édition 2019 abandonne les traditionnelles duchesses, le défilé en Basse-ville et voit sa durée raccourcir de 17 jours à 10 jours. Le Carnaval s’est doté d’un conseiller spécial pour l’occasion en la personne de Daniel Gélinas, ex-directeur du Festival d’été de Québec.

Des stations pour bien profiter du spectacle

Les cinq tableaux se succéderont sur Grande Allée à la manière de spectacles distincts sur six stations différentes, du coin de l’avenue des Érables jusqu’à place George-V. Les tableaux s’arrêteront périodiquement pour une prestation simultanée d’environ cinq minutes, puis se dirigeront vers la station suivante. Les performances ambulantes animeront les déplacements des tableaux. Le Défilé se mettra en branle à 19h les samedis 9 et 16 février, et le spectacle durera environ 45 minutes pour les spectateurs qui restent en place à un point fixe. Avant le passage du Défilé, certaines stations offriront de l’animation d’un côté de la rue pour réchauffer les carnavaleux présents. <B>(P.G.)<B>

 

Le 65e Carnaval de Québec se déroule du 8 au 17 février. Pour les détails de la programmation et le trajet du Défilé: carnaval.qc.ca

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *