Actualités
11:55 24 janvier 2019

Grands noms et grands moments au Château

Grands noms et grands moments au Château
Photo by: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)David Mendel est un historien spécialiste du Château, ici devant le grand escalier.

FAITS SAILLANTS. Le Château Frontenac, a accueilli dans ses murs de nombreuses vedettes et a été le théâtre de réunions politiques importantes. Voici quelques noms et moments qui ont marqué son histoire.

Personnalités

Les grands événements culturels de la capitale, entre 1920 et 1970, avaient lieu au Château, avant que ne se construise le Grand Théâtre. Parmi les musiciens classiques qui y ont donné des concerts, citons Glenn Gould, Marian Anderson ou encore la soprano Elizabeth Schwartzkopf.

La princesse Grace de Monaco en 1969.

D’autres célébrités y ont été de passage, comme l’aviateur Charles Lindbergh en 1928, la Reine Elizabeth en 1951, qui était alors princesse, le chah d’Iran en 1967, la princesse Grace de Monaco en 1969. Alfred Hitchock y a aussi tourné son film La loi du silence, Spielberg y a fait un passage, tout comme Paul McCartney ou encore Léonardo DiCaprio.

Diplomatie

Une photo mémorable de la Conférence de Québec

L’un des événements majeurs de la vie politique du Château est la Conférence de Québec de 1943 et celle de 1944. Il s’agissait de conférences militaires dont les délégations étaient dirigées par Winston ChurchillFranklin D. Roosevelt et William Lyon Mackenzie King. «C’est là que se sont décidées les stratégies pour la Deuxième Guerre mondiale, la décision de faire le débarquement en Normandie, par exemple», rappelle l’historien David Mendel.

En plus de ces événements importants, certains politiciens habitaient en tout temps au Château, comme Maurice Duplessis, même à l’époque où il était dans l’opposition. «Certaines personnes très fortunées y résidaient à plein temps aussi», mentionne-t-il.

À LIRE AUSSI: Château Frontenac: La silhouette perchée qui traverse les siècles

Un hôtel du domaine public?

Le Château Frontenac n’est pas un musée, mais on peut y entrer librement. L’historien croit que le Château fait partie du patrimoine historique de la Capitale. Au gré de ses visites touristiques depuis des décennies, le résident du Vieux-Québec a développé une relation presque intime avec le château. «Je l’ai vécu. Il fait partie de ma vie. Ce n’est pas un musée mais il a quand même une fonction d’enseignement. Il fait partie de l’histoire vivante autour de nous. C’est à la fois un milieu de vie et un symbole international», a-t-il conclu.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *