Gourmand
12:00 22 décembre 2018

Petits creux Corsica Origina: La Corse en bouche

Petits creux et Grands Crus offre maintenant une cuisine typiquement corse.

Le Québec Express est allé découvrir pour vous l’unique restaurant corse de la province. Mets typiquement corses et matériaux bruts font partie intégrante de cette adresse rénovée de l’avenue Cartier.

Anciennement bar à vins récemment rénové au coût de 350 000$ pour devenir un restaurant à part entière, Petits Creux propose un menu propre à la région française appelée communément île de Beauté.

Cuisine

Sur le menu, les plats ont gardé leurs noms en langue corse, un dialecte qui se rapproche de l’italien. Comme spécialités, des viandes comme le cabri ou le sanglier sont proposées et le brocciu, un fromage de brebis typique, est également au menu.  Les portions sont généreuses et peuvent combler aussi bien les petits que les grands creux. Le civet de sanglier a été fort apprécié avec sa marinade au vin.

Produits importés

Les ingrédients secs comme certaines épices ou la farine de châtaigne sont importés directement de la Corse. Les liqueurs et certains vins également. Le propriétaire, Kim Colonna, envisage d’importer certains produits frais sans certitude cependant, en raison des coûts d’importation.

Le civet de sanglier et ses tagliatelles étaient délicieux.

Ambiance

On entend des chants corses dans les haut-parleurs, à un volume raisonnable pour pouvoir jaser. Le mobilier est joli, la vaisselle également. L’ambiance chaleureuse permet de rester là sans voir le temps défiler.

Aux petits soins

Kim Colonna se préoccupe sincèrement du bien-être de ses clients. Il vient périodiquement demander si le repas est à notre goût sans être insistant. Si le restaurateur est souvent sur le plancher, il a admis que la main d’œuvre était difficile à trouver, ce qui est le cas pour nombre de restaurants dans la région qui sont parfois contraints de fermer.

Au goût

Puisque découvrir un restaurant se fait bien mieux à deux, voici l’avis de l’ami goûteur: «Même si le menu midi était plus concis, j’aurais voulu goûter à plus d’un plat. Mon choix s’est finalement arrêté sur le filet de truite au beurre à la sauge et ses accompagnements de chou-fleur, pommes de terre et fondue de poireaux. La cuisson du poisson était parfaite et les accompagnements savoureux. Le dépaysement n’était toutefois pas total et j’enviais le civet de sanglier de ma voisine d’en face.»

À noter: la découverte du restaurant s’est fait sur l’heure du dîner. L’établissement propose un menu différent le soir ainsi qu’une carte des vins imposante dont aucun n’a été goûté.

Le gravlax de truite a été apprécié en entrée.

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette