Sports
09:58 7 décembre 2020 | mise à jour le: 7 décembre 2020 à 10:30 temps de lecture: 3 minutes

Les yeux vers l’avenir à Lac-Beauport

Les yeux vers l’avenir à Lac-Beauport
Les cinq nouvelles rampes en acier galvanisé offriront toutes une inclinaison standard de 30 degrés. Cela n’était pas le cas avec les rampes en bois. Photo Métro Média – Archives

INFRASTRUSTURE. C’est le 11 novembre dernier qu’une page d’histoire s’est déroulée au centre AcrobatX Yves-Laroche alors que les rampes d’eau, servant depuis 2005, ont été détruites. Une situation qui a engendré un brin de tristesse pour le directeur général Jonathan Martin, mais il préfère regarder vers l’avenir prometteur du centre national d’entraînement acrobatique.   

La destruction des rampes d’eau à la pelle mécanique. Photo gracieuseté

 

«Il y a eu un pincement au cœur, mais ce n’est pas comme si c’était la fin du ski acrobatique dans la région. C’est tout le contraire et nous avons bon espoir d’avoir des nouvelles positives très prochainement du gouvernement pour nos demandes de financement pour les prochaines rampes en acier galvanisé.»

Les rampes en bois étaient devenues désuètes et représentaient un futur danger pour les utilisateurs. «Nous avons eu deux rapports d’ingénierie qui stipulait que nous devions procéder à la destruction des rampes d’eau à la fin de l’été. Cela a bousculé les plans parce que nous avions prévu faire deux autres saisons, mais c’était devenu impossible», assure le dirigeant.

Près d’un million à trouver

La demande faite au programme d’aide financière pour les infrastructures sportives devrait recevoir une réponse imminente des autorités gouvernementales. La règle stipule qu’un projet ne peut recevoir que les deux tiers de subventions. Il reste donc un montant d’environ 900 000$ à dénicher pour le centre.

«C’est évident que c’est beaucoup d’argent. Cependant, nous pensons être en mesure d’y arriver et il y a beaucoup de nos partenaires financiers qui attendent la réponse du gouvernement avant d’investir. On aimerait boucler le budget rapidement pour que les rampes en acier soient prêtes en avril pour la prochaine saison. Étonnamment, ce n’est pas très long à construire quand tout est en place.»

Site unique au monde

Le changement majeur de la nouvelle construction demeure l’acier galvanisé qui remplacera le bois pour les cinq rampes. Le nouveau matériel exige beaucoup moins d’entretien que le bois et offre une durabilité accrue.

«Nicolas Fontaine (entraîneur) et moi-même avons visité les installations de Park City au Utah qui possèdent aussi des rampes en acier galvanisé. Cela nous donne une idée à quoi ça peut ressembler, mais notre centre est différent. Nous allons conserver notre façon de faire en raison de notre hydro-électricité qui est nettement moins chère et qui permet de faire fonctionner la machine à bulles en permanence. Les bulles permettent d’amortir le choc chez les athlètes et cela nous permet d’être en mesure de faire quatre fois plus de sauts que d’autres installations dans le monde comme en Australie. Ils ne peuvent se permettre de faire cela parce que la facture serait trop chère alors que nous nous en tirons pour 40 000$ en électricité par été.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *