Communaute
12:22 9 mars 2018

Les saumons sont de retour

La Corporation du bassin de la Jacques-Cartier (CBJC) fait un bilan positif de la saison de montaison. En août dernier, 392 saumons de l’atlantique ont été transportés vers les meilleurs sites de reproduction situés entre Shannon et le parc national de la Jacques-Cartier.

Le transport des saumons se fait par la route.

Photo gracieuseté

Depuis plus de trois décennies, la CBJC effectue le transport par camion des saumons atlantiques capturés à la passe migratoire de Cap-Santé. Les différents sites permettent de mieux répartir les poissons sur la rivière Jacques-Cartier. Le transport leur évite les multiples obstacles construits par l’homme au fil du temps ou les obstacles presque infranchissables présents naturellement sur la rivière. Le transport est l’un des gestes posés pour la réintroduction du saumon atlantique dans la rivière.

Il existe deux types de saumons: le madeleinau ou le redibermarin. Un madeleineau est un saumon qui a passé un seul hiver en mer et fraie en rivière pour la première fois. Il a une longueur de moins de 63 centimètres. La CBJC en a dénombré 142. Le redibermarin, dont le compte est de 250, est plus long et il a passé plus d’un hiver en mer.

Un saumon dans un bassin d’attente avant d’être transporté vers un bassin.

Photo gracieuseté

Selon la CBJC, la rupture du barrage de Donnacona, en mai 2014, a rendu le transport des saumons plus difficile. Depuis sa construction et sa réouverture, en 2017, la passe migratoire et les installations conçues pour la capture sécuritaire des saumons sont de nouveau en fonction.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *