Communaute
19:33 19 novembre 2015 | mise à jour le: 19 novembre 2015 à 19:33 temps de lecture: 2 minutes

Travaux réalisés pour restaurer l’habitat du poisson dans le ruisseau des Prairies

ENVIRONNEMENT. La Corporation du bassin de la Jacques-Cartier (CBJC) a réalisé, l’été dernier, plusieurs aménagements sur le ruisseau des Prairies afin de restaurer l’habitat de l’omble de fontaine communément appelée truite mouchetée. Le bassin versant de ce ruisseau se situe sur le territoire des municipalités de Cap-Santé et de Pont-Rouge.

«La partie du ruisseau des Prairies située près du rang Terrebonne à Pont-Rouge a été nettoyée sur une distance de 630m. La construction de trois seuils en pierre et l’étalement de gravier ont permis d’augmenter la diversité d’habitats nécessaires aux ombles de fontaine. Une superficie totale de 23m² de nouvelle frayère a été créée dans le but d’améliorer le potentiel de reproduction. Aussi, afin de favoriser la biodiversité de ce ruisseau en milieu agricole, 440m de berge ont été renaturalisés à l’aide de 200 arbres et arbustes», souligne le directeur des projets à la CBJC, Antoine Rivierre.

Ce projet a été rendu possible grâce à la participation financière du ministère des Pêches et Océans Canada, de la fondation Héritage Faune et du Fonds Truites de la CBJC. M. Rivierre tient d’ailleurs à remercier aussi les propriétaires et agriculteurs du secteur pour leur collaboration, les associations chasse et pêche de Donnacona, Pont-Rouge et Catshalac pour leur appui, ainsi que les étudiants de l’école de foresterie et de technologie du bois de Duchesnay pour leur assistance.

2000 truites ensemencées

La CBJC a également mis à l’eau 2000 truites dans différents cours d’eau du bassin versant de la rivière Jacques-Cartier. Afin de coloniser les nouveaux habitats du ruisseau des Prairies, elle a pu y ensemencer 550 petites truites de 6 à 8cm.

«Ces poissons font partie des quelque 2000 truites de souche sauvage produites par la pisciculture du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dans le cadre du plan de production d’ombles de fontaine pour la région de la Capitale-Nationale. Les autres truites ont été mises à l’eau dans le ruisseau Gauthier (350) à Pont-Rouge, ainsi que dans la rivière Noire (550) et dans le ruisseau Jaune (550) à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier», précise M. Rivierre.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *