Société
17:24 16 octobre 2017

La guerre continue entre les pompiers de Shannon et Valcartier

DISPUTE. La situation ne s’améliore pas entre le chef des pompiers de Shannon, Claude Langlois, et son homologue de la base militaire de Valcartier, Steeve Fortier. Cette chicane survient dans une guerre de territoire que se livre les deux protagonistes. C’est un accident survenu récemment sur la route de la Bravoure à Shannon qui a envenimé la situation.   

Par Jean Carrier

La caserne Shannon à la sortie d’un véhicule incendie.

(Photo TC Media – Jean Carrier)

Pour Steeve Fortier, capitaine au service des incendies de la base de Valcartier, la situation est difficile à expliquer. «On avait une bonne entente avec les pompiers de Shannon avant la venue de Claude Langlois, il ne veut plus qu’on intervienne sur son territoire.» Fortier accuse son homologue de mettre en danger la vie des citoyens, car la caserne de Valcartier est prête à intervenir beaucoup plus rapidement sur la route de la Bravoure. «Il fait honte à notre métier.»

Lorsqu’on s’est entretenu avec M. Fortier, il a ajouté que le ministère de la Sécurité publique (MSP) venait de trancher en sa faveur pour savoir à qui appartenait le droit d’intervenir sur le territoire de la route de la Bravoure.

Démenti du MSP 

Le MSP a démenti l’affirmation de Steeve Fortier. Le MSP n’a pas pris la décision de délimiter le territoire de chacun. Pour le MSP, la responsabilité revient donc autant à la ville de Shannon qu’à la base militaire de Valcartier.

Pour Claude Langlois, chef des pompiers de Shannon, il est clair que la sécurité des citoyens n’a jamais été mise en jeu et que les délais d’intervention sont respectés. Il affirme répondre aux appels sur son territoire en moins de dix minutes selon les normes. Il concède que sur la route de la Bravoure, les pompiers de Valcartier risquent d’arriver légèrement avant lui, mais avec seulement cinq hommes. Il a ajouté qu’il ne faut pas oublier que s’il y avait deux accidents simultanément sur le territoire de la caserne de Valcartier, elle serait obligée d’intervenir sur sa base en premier selon ses règlements.

Clive Kiley, maire de Shannon, s’est montré incisif sur le sujet et a défendu les pompiers de sa ville. «On respecte les normes et il y a eu exagération dans les propos de M. Fortier.» Il a continué en disant que les pompiers ont des ententes avec d’autres villes adjacentes à la sienne et qu’il y a seulement avec la base de Valcartier qu’il y a mésentente. Selon le maire, la juridiction de la route de la Bravoure est celle du ministère des Transports et appartient à la ville de Shannon. 

Il y a eu une discussion entre les deux chefs depuis l’accident, mais selon Claude Langlois celle-ci n’a mené à rien et aucune solution n’est envisagée.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *