Politique
21:49 8 mars 2007 | mise à jour le: 8 mars 2007 à 21:49 temps de lecture: 5 minutes

Pour faire un choix éclairé dans Portneuf

À quelques semaines du scrutin, plusieurs électeurs ne savent peut-être pas encore à quel candidat ils accorderont leur confiance. Pour les aider à faire un choix éclairé, Le Jacques-Cartier présente chacun des candidats dans Portneuf.

Pour Jean-Pierre Soucy, député libéral sortant dans Portneuf, le choix de se représenter s’est fait naturellement. «Après quatre années de loyaux services, pendant lesquelles j’ai réalisé 13 de mes 14 engagements, je pense que la sollicitation d’un deuxième mandat allait de soit», explique M. Soucy.

S’il est réélu, M. Soucy souhaite rouvrir l’urgence de l’hôpital régional de Portneuf 24h sur 24, en y amenant de nouveaux médecins. Il veut aussi doter cet établissement de santé d’un taco, afin d’éviter les déplacements vers les hôpitaux de Québec et désengorger les urgences. Un service de courte durée en cardiologie permettrait aussi aux citoyens du comté d’être suivi à Portneuf.

En éducation, M. Soucy désire maintenir les écoles de village et poursuivre le programme de promotion de la réussite scolaire par le biais d’activités culturelles et sportives.

Sur le plan environnemental, le député sortant qui a également été préfet de la MRC de La Jacques-Cartier et maire de Shannon, désire poursuivre la lutte aux algues bleues et réitérer son soutien aux trois organismes de bassins versants situés dans son comté. Finalement, il compte mettre en place des stationnements incitatifs pour favoriser le covoiturage.

Martin Courval, Parti Québécois

Martin Courval, enseignant en relations industrielles et président du syndicat des chargés de cours de l’Université Laval, se présente pour la première fois en politique. Il fait son entrée sous la bannière du Parti Québécois. «La souveraineté du Québec est un enjeu important. Mais avant d’en faire la proposition aux citoyens, nous travaillerons sur ce que pourrait ressembler un Québec souverain», explique M. Courval.

La famille et l’éducation occupent une place de choix parmi les priorités du candidat péquiste. Son parti souhaite d’ailleurs mettre en place une politique familiale afin de supporter les parents désireux de confier leur enfant à un CPE, mais aussi ceux qui voudraient plutôt demeurer à la maison. Au primaire, le Parti Québécois veut engager 1 500 spécialistes et jumeler des groupes de 30 élèves à un tuteur.

Plus spécifiquement dans son comté, M. Courval désire diversifier les cours proposés en formation professionnelle pour ainsi contrer l’exode des jeunes. Par ailleurs, M. Courval veut développer un service de transport régional, pour aider ceux qui souhaiteraient aller étudier dans la région de Québec.

Du côté économique, M. Courval veut offrir à Alcoa un tarif réduit pour les coûts en énergie. Il souhaite également rouvrir les négociations en ce qui a trait au bois d’oeuvre et retravailler les accords.

Raymond Francoeur, Action démocratique du Québec

Le candidat adéquiste dans Portneuf, Raymond Francoeur, est maire de Sainte-Catherine-d’Auvergne et occupe le poste de directeur des ventes chez Québec Linge inc. Cet ancien officier de la marine a aussi oeuvré dans les domaines de l’automobile, de l’alimentation et des assurances.

C’est le rêve d’un avenir meilleur pour ses enfants et ses petits-enfants qui l’a poussé en politique provinciale. «Grossir la dette n’est pas un héritage à laisser à nos enfants. En plus, on doit leur permettre de grandir dans un environnement sain», souligne M. Francoeur.

L’ouverture de l’urgence de l’Hôpital régional de Portneuf 24h par jour et sept jours sur sept est au sommet de ses priorités. Réduire le tarif d’électricité d’Alcoa et être à l’écoute des agriculteurs du comté pour leur offrir ce qu’ils désirent compte aussi parmi ses objectifs, tout comme offrir de l’aide aux parents qui souhaitent confier leur enfant à un CPE ou le garder à la maison.

André A. Lavoie, Québec Solidaire

Québec Solidaire peut compter sur André A. Lavoie dans Portneuf. M. Lavoie a posé sa candidature dans le but «de porter sur le terrain politique le combat pour la justice sociale, pour une réelle démocratie participative et pour proposer à la population que les enjeux du bien commun soient au cœur de la campagne électorale», dit-il. M. Lavoie est un militant du comité de citoyen-es Chute libre à Notre-Dame de Montauban et membre de la Coalition Eau Secours pour une gestion responsable de l’eau. L’essentiel de sa carrière est associée au syndicalisme, et plus particulièrement comme négociateur à la FSSS-CSN.

Simon Sauvageau, Parti Vert

Le candidat du Parti Vert, Simon Sauvageau, possède une formation en art dramatique et donne des ateliers de théâtre au Centre d’alphabétisation l’Ardoise. L’homme de 25 ans a adopté le principe de démocratie participative du Parti Vert. «Le pouvoir appartient aux Portneuvois et Portneuvoises et je serai aux services des gens qui m’auront élu», indique-t-il. M. Sauvageau souhaite faire connaître le Parti Vert, dans l’espoir que celui-ci remporte assez de votes pour obtenir un pouvoir de force et ainsi aller chercher une représentation proportionnelle au parlement.

Plutôt que d’injecter de l’argent dans «le système des malades», M. Sauvageau veut plutôt investir dans la prévention en faisant la promotion d’une saine alimentation et de l’activité physique. Il souhaite aussi venir en aide aux personnes âgées qui sont souvent seules, «mais qui ont tellement de choses à nous apporter», dit-il. Être à l’écoute des gens du comté en matière d’environnement fait aussi partie de ses priorités.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *