Politique
21:03 27 août 2012 | mise à jour le: 27 août 2012 à 21:03 temps de lecture: 3 minutes

4 septembre: L’heure des choix

Les 56 484 électeurs de la circonscription de Chauveau devront faire leur choix parmi les neuf candidats en lice. Il s’agit de de Gérard Deltell de la Coalition avenir Québec (CAQ), de Marie-Ève D’Ascola du Parti québécois (PQ), de Marie-Ève Bédard du Parti libéral du Québec (PLQ), de Sébastien Bouchard de Québec solidaire (QS), d’Ariane Grondin d’Option nationale (ON), de Noémie Rocque d’Union citoyenne du Québec (UCQ), de Gaétan Roy du Parti conservateur du Québec (PCQ), de Normand Michaud de l’Équipe autonomiste (ÉA) et de Sylvain Rancourt du Parti de la classe moyenne du Québec (PCMQ).

Pendant la campagne électorale, trois priorités sont ressorties de façon plus récurrente dans les discours des candidats. L’ajout d’infrastructures sportives a été soulevé par de nombreux aspirants au poste de député. L’amélioration du transport en commun a également fait partie d’une des deux préoccupations mentionnées de certains candidats tout comme la concrétisation d’un projet de construction d’une nouvelle école à Lac-Beauport.

Lors des dernières élections générales en 2008, Gérard Deltell, à l’époque avec l’ADQ, a obtenu 42,75% des voix avec une majorité de 2605 votes. La candidate du PLQ, Sarah Perreault, a récolté 34,82% des appuis, suivi de François Aumond du PQ (19,99%) et de Catherine Flynn du QS (2,44%). Le taux de participation dans Chauveau en 2008 a été de 61,63% sur un potentiel de 53 855 électeurs inscrits.

Le député sortant Gérard Deltell a été chef de l’Action démocratique du Québec (ADQ) de 2009 à 2012. Il se présente cette fois-ci sous les couleurs de la Coalition avenir Québec. M. Deltell a remplacé Gilles Taillon aussi de l’ADQ. Ce dernier a complété un court mandat de mars 2007 à décembre 2008. La libérale Sarah Perreault a occupé le poste de 2003 à 2007. Elle avait été élue avec 40% des voix.

Au total, 25 endroits de votation ont été désignés le 4 septembre dans Chauveau.

Le jour des élections

Selon la Loi électorale, un employeur doit accorder aux salariés un congé d’au moins quatre heures consécutives pour aller voter durant les heures du scrutin, soit de 9h30 à 20h, sans tenir compte du temps normalement accordé pour les repas. Pour connaître les endroits pour aller voter: http://www.electionsquebec.qc.ca

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *