Politique
02:28 9 juin 2015 | mise à jour le: 9 juin 2015 à 02:28 temps de lecture: 3 minutes

Jean-Talon demeure une forteresse libérale

Le candidat libéral dans Jean-Talon, Sébastien Proulx remporte les élections partielles avec 41,76 % des votes et succède à l’ex-ministre Yves Bolduc. La circonscription demeure une forteresse libérale, et ce, depuis maintenant 40 ans.

C’est sous les applaudissements que Sébastien Proulx a fait son entrée dans le restaurant où avait lieu le rassemblement, la Cage aux Sports de Place Laurier. Une fois sur scène, il a tenu à s’adresser aux électeurs de Jean-Talon afin de les remercier.

«J’ai personnellement consacré tout mon temps et mon énergie à me présenter à vous. À chaque occasion, vous m’avez accueilli seule ou en grand nombre. Nous avons discuté de vos préoccupations et de vos espoirs pour notre communauté. Maintenant, c’est à moi d’en témoigner», a-t-il lancé.

Il a rapidement enchaîné en saluant l’appui incommensurable de sa famille, un élément important pour lui puisque beaucoup de travail est nécessaire pour remporter une élection. Ses deux enfants et sa femme étaient d’ailleurs présents lors du rassemblement.

Questionné sur le travail effectué par leur père ces dernières semaines, Marie-Rose et Nicolas ont dit qu’ils étaient très fiers de lui puisqu’il avait été voir beaucoup de gens et qui les avait écouté. «Il n’était pas très présent les fins de semaine, mais il travaillait fort et je suis vraiment contente», a confié Marie-Rose, heureuse de retrouver son papa.

Pour Sébastien Proulx, c’est une campagne qui se termine, mais c’est aussi un travail qui commence. Il se dit gonflé à bloc et prêt de représenter les électeurs de la circonscription de Jean-Talon.

Les électeurs se sont prononcés

Le député de Saint-Laurent, Jean-Marc Fournier a tenu à dire que les électeurs ont prouvé qu’ils étaient satisfaits du travail des libéraux jusqu’à maintenant. «La tenue d’élections partielles est souvent l’occasion pour la population de témoigner leur mécontentement envers le travail d’un parti. Aujourd’hui, nous avons la confirmation que la population est derrière nous. C’est un bon signal pour continuer», a-t-il dit.

Il poursuit en affirmant que c’est Chauveau et Jean-Talon qui gagne ce soir puisque les deux députés élus sont de très bons députés. Sam Hamad, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, est du même avis.

«Il n’y a rien de mal à avoir une opposition, mais ce soir les résultats prouvent que l’opposition avait tort en nous disant que tous les Québécois sont mécontents», a affirmé Jean-Marc Fournier.

Pour Sam Hamad, aucun autre issu n’était envisageable: «Quand on faisait du terrain, je le sentais. On avait un bon sentiment. Les candidats étaient aimés, c’est comme ça que ça se gagne des élections», a-t-il conclu.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *