Politique
15:30 25 septembre 2015

Nouveau Parti démocratique: un plan de 105M$ pour le secteur forestier

ÉLECTIONS. Des investissements de 105M$ sur trois ans pour aider le secteur forestier du Canada à se moderniser en prévision de l’avenir: voilà l’annonce formulée par Thomas Mulcair lors de son passage à l’École de scierie et de technologies du bois de Duchesnay, ce vendredi matin, au lendemain du débat des chefs en français sur les ondes de Radio-Canada.

À voir: extrait du point de presse

Dans son discours, le chef du Nouveau Parti démocratique y est allé de trois mesures pour remplir cet engagement, à commencer par des investissements ciblés de 55M$ dans les usines de traitement du bois, à travers le Programme d’investissements dans la transformation de l’industrie forestière.

Un montant de 40M$ sera injecté par ailleurs dans la recherche et le développement afin de favoriser la création de nouveaux systèmes de bâtiments et l’exploration du côté du bioraffinage, de la bioénergie et des biomatériaux dérivés du bois.

La portion restante sera consacrée à la promotion des produits du bois à valeur ajoutée, en Amérique du Nord comme ailleurs dans le monde.

«Les investissements qu’on propose vont permettre de créer 2500 nouveaux emplois au pays», a chiffré Thomas Mulcair, qui souhaite ainsi faire de son parti «un partenaire de l’industrie forestière» s’il est porté au gouvernement.

En cela, le chef du NPD estime se distinguer de son adversaire conservateur, qui «a négligé une industrie qui est pourtant capitale pour le Québec».

Le point de presse a été précédé par une visite de l’École de scierie et de technologies du bois de Duchesnay, à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, en compagnie du directeur Luc Tremblay. La députée sortante de la circonscription, Élaine Michaud, était également présente en soutien à son chef de parti.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *