Politique
13:30 26 septembre 2015

Profil des candidats fédéraux de Portneuf/Jacques-Cartier

Élaine Michaud, députée sortante NPD

Élaine Michaud représente la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier depuis le 2 mai 2011. Formée en science politique et en psychologie à l’Université Laval, elle a aussi travaillé pour la Régie de l’assurance-maladie du Québec. Née de parents militaires, elle est bien au fait de la réalité d’une vie au sein des Forces armées canadiennes. En 2013, elle devient d’ailleurs la porte-parole adjointe en matière de défense nationale au sein du caucus NPD.

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

«Nous devons soutenir nos entreprises, notamment en créant de nouveaux débouchés pour les jeunes et en baissant les impôts des PME de 11 à 9%. Celles-ci pourront ainsi se développer davantage et créer plus d’emplois dans notre région.»

Dossier du pont de Québec : repeindre l’infrastructure d’entrée de la Capitale est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

«Oui, les installations ferroviaires patrimoniales doivent être conservées en bon état de manière à mettre leur caractère historique. Le gouvernement doit prendre des mesures pour ordonner les travaux nécessaires et s’assurer que les propriétaires du pont paient la facture.»

Sécurité intérieure vs ouverture à l’immigration : quelle stratégie votre parti envisage-t-il et quels moyens seront mis de l’avant?

«Il n’y a pas de contradiction : nous pouvons accueillir davantage de réfugiés tout en assurant la sécurité si la volonté politique est là. De plus, contrairement aux conservateurs, nous prioriserons le travail pour empêcher la radicalisation au pays.»

Quel est le principal enjeu dans votre circonscription et quel geste poserez-vous en priorité une fois élue?

«Le gouvernement fédéral doit devenir un partenaire fiable dans le secteur des infrastructures pour que nos municipalités puissent prospérer. C’est pourquoi le NPD présentera un plan de financement des infrastructures stable, prévisible et durable pour mieux soutenir leurs projets.»

 

Joël Godin, candidat PCC

Âgé de 50 ans et père de famille, Joël Godin réside dans la circonscription de Portneuf-Jacques-Cartier. Parcours professionnel dans le domaine des communications pendant 30 ans à titre de conseiller publicitaire radio-télévision, directeur des ventes télévision et président de AJC Communication. Expériences politiques : conseiller municipal, directeur d’un bureau de circonscription et conseiller politique du cabinet du ministre responsable de la Capitale.

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

«Travailler avec les entrepreneurs et les gens du milieu dans le but de leur fournir des outils, afin de devenir encore plus concurrentiel et de libérer des revenus permettant d’augmenter les conditions d’emploi et les salaires de la classe moyenne.»

Dossier du pont de Québec : repeindre l’infrastructure d’entrée de la Capitale est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

«Notre gouvernement a été clair à ce sujet en annonçant l’octroi d’une somme de 75M$ en novembre dernier. Je crois que notre action démontre l’importance que nous accordons à ce dossier.»

Sécurité intérieure vs ouverture à l’immigration : quelle stratégie votre parti envisage-t-il et quels moyens seront mis de l’avant?

«Notre gouvernement a annoncé qu’il allait accélérer le processus d’accueil des réfugiés en mettant en place un soutien financier, comme lors des autres drames humains dans le passé. On doit continuer à travailler à la source du problème avec la communauté internationale, car le rêve de tous les migrants est de demeurer dans leur pays natal.»

Quel est le principal enjeu dans votre circonscription et quel geste poserez-vous en priorité une fois élu?

«Dès le 20 octobre, je travaillerai avec les gens de Portneuf afin que l’on puisse faire avancer le dossier du Quai de Portneuf. C’est un joyau pour le développement récréotouristique de plusieurs municipalités de notre belle circonscription.»

 

David Gauvin, candidat PLC

Ingénieur et professionnel agréé LEED, David Gauvin oeuvre dans le domaine du bâtiment durable depuis 10 ans, en tant que directeur technique. Il est également lieutenant réserviste des Forces canadiennes depuis 12 ans, à Valcartier. Président sortant de l’association libérale locale, M. Gauvin est sur le terrain depuis plus d’un an. Père de famille depuis août, il réside dans la circonscription avec sa conjointe Émilie et leur petite fille.

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

«Il faut investir dans l’économie et les emplois (125G$ en infrastructures sur 10 ans), diminuer de 7% les impôts de la classe moyenne et proposer une allocation familiale non imposable plus avantageuse que le plan actuel pour 9 familles sur 10.»

Dossier du pont de Québec : repeindre l’infrastructure d’entrée de la Capitale est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

«Un gouvernement libéral rassemblera les intervenants pour arriver à une solution avant le 30 juin 2016. Dans un deuxième temps, un gouvernement libéral s’engage à investir un minimum de 75M$ dans la réfection du pont de Québec.»

Sécurité intérieure vs ouverture à l’immigration : quelle stratégie votre parti envisage-t-il et quels moyens seront mis de l’avant?

«Le Canada a un plus grand rôle à jouer contre l’État islamique. Nous appuyons la loi C-51 sur la lutte au terrorisme, mais son texte nécessite des modifications. Cette approche équilibrée protège à la fois notre sécurité publique et nos libertés.»

Quel est le principal enjeu dans votre circonscription et quel geste poserez-vous en priorité une fois élu?

«Aider financièrement la classe moyenne et les familles, tout en favorisant le développement économique. Commencer dès le premier jour à faire ce que j’ai dit lors de la campagne électorale et rendre des comptes à la population.»

 

Raymond Harvey, candidat BQ

Né à Edmundston de parents québécois, Raymond Harvey réside à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Il détient un baccalauréat en administration des affaires complété à l’Université de Moncton. M. Harvey possède une riche expérience dans les domaines des hautes technologies, de la vente, du marketing et de la gestion d’entreprise. Depuis 2012, il assure la direction générale d’une firme spécialisée en technologies de l’information.

Quelle mesure privilégiez-vous pour soutenir l’économie et favoriser le pouvoir d’achat de la classe moyenne?

«Il est primordial de créer des outils financiers pour favoriser l’investissement et la modernisation des entreprises et ainsi augmenter leur productivité, créer des emplois de qualité et garder le savoir-faire ici.»

Dossier du pont de Québec : repeindre l’infrastructure d’entrée de la Capitale est-ce une priorité? Comment s’y prendre?

«La négligence du CN est inacceptable. Que le gouvernement fédéral se porte acquéreur du pont de Québec et en assure la remise en état afin qu’il répondre à son statut de monument historique et d’infrastructure de transport essentielle.»

Sécurité intérieure vs ouverture à l’immigration : quelle stratégie votre parti envisage-t-il et quels moyens seront mis de l’avant?

«La sécurité intérieure est une question désormais incontournable, mais elle ne doit pas se faire au prix de l’atteinte de nos vies privées. Je ne la conçois pas à l’opposé de l’ouverture à l’immigration, où l’intégration est la clé.»

Quel est le principal enjeu dans votre circonscription et quel geste poserez-vous en priorité une fois élu?

«L’arrêt du projet d’oléoduc Énergie Est est ma principale priorité. Le Québec prend tous les risques et ne retire aucun bénéfice! Je refuse que notre eau, nos terres agricoles et nos villes soient en danger pour satisfaire les pétrolières de l’Alberta.»

 

Consultez le fil Twitter des candidats de la grande région de Québec en cliquant ici

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *