Économie
14:25 10 juin 2016

Évidente baisse de régime du condo neuf à Québec en mai

STATISTIQUES. Le repli des mises en chantier de copropriétés constaté en mai dernier confirme que ce segment du marché de l’habitation neuve marque une pause dans la région de Québec.

En effet, les données compilées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) dénombrent seulement l’ajout de 11 condos en mai 2016, contre 153 il y a un an. En contrepartie, pendant qu’on note un léger retrait du côté du logement locatif (394 unités vs 438), on remarque que les maisons individuelles (121 unités vs 105) et les maisons jumelées et en rangées (95 unités vs 46) ont connu en regain par rapport à mai 2015.

Néanmoins, au cumulatif après les cinq premiers mois, on observe un recul des mises en chantier dans la capitale, en lien avec les prévisions négatives du début d’année. La région a enregistré 1592 nouvelles habitations en 2016, comparativement à 2019 à pareille date l’an passé.

«Malgré une légère hausse au cours des deux derniers mois, la tendance des mises en chantier régionales demeure plus faible que le niveau d’activité enregistré en 2015. Depuis le début de l’année, l’activité a ralenti du côté des logements locatifs et les mises en chantier de copropriétés ont été nettement moins élevées que l’an dernier. Ces résultats ne sont pas surprenants, compte tenu de la hausse du taux d’inoccupation des logements et de l’offre importante de copropriétés existantes», indique Élisabeth Koulouris, chef analyste à la SCHL pour la région de Québec.

La tendance annualisée des mises en chantier d’habitations dans la région de Québec se chiffrait à 4 649 en mai, comparativement à 4 302 en avril. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d’habitations.

La province en hausse

Selon la SCHL, la tendance annualisée des mises en chantier d’habitations dans les centres urbains du Québec s’élevait à 32 516 en mai, comparativement à 31 662 en avril. «La hausse de la tendance des mises en chantier au Québec était observable du côté des maisons individuelles et des logements collectifs», affirme Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *