Actualités
13:46 9 janvier 2019

Les douze moments marquants de 2018 dans la Jacques-Cartier

Les douze moments marquants de 2018 dans la Jacques-Cartier

RÉTROSPECTIVE. En ce début de nouvelle année, Le Jacques-Cartier vous propose de revenir sur douze moments marquants de 2018. Revivez les coups de cœur ou vibrez de nouveau à la lecture des événements qui ont frappé fort.

Taux d’accroissement de la population des plus élevés

(Photo Métro Média – Archives)

En janvier, on apprenait que la MRC de La Jacques-Cartier enregistre un taux d’accroissement annuel moyen de 29,8 pour mille, soit l’un des plus élevés de toutes les MRC du Québec, selon l’édition 2017 du Bulletin statistique régional consacré à la Capitale-Nationale.  L’âge moyen de la MRC de la Jacques-Cartier est alors de 35,9 ans, soit beaucoup plus bas que la moyenne québécoise à 41,9 et que celle de la Capitale-Nationale à 43,2. Elle se distingue également par une très faible part de personnes âgées (9,7%) et une forte proportion de 0-19 ans (27%).

Éli Bouchard épate la Chine

(Photo Métro Média – Archives)

En février, on faisait la connaissance d’une jeune planchiste de 10 ans de Lac-Beauport, Eli Bouchard. Il en était alors à son troisième voyage en Chine pour y promouvoir sa discipline. Premier athlète à avoir réussi un double saut arrière à l’âge de 8 ans, le jeune prodige a fait partie d’une délégation d’affaires québécoise visant la promotion des sports d’hiver en Asie. Il a été invité à faire une démonstration devant les médias chinois, dans le cadre du Festival de neige et de glace. «J’ai aimé ça, c’était vraiment le fun», racontait le jeune garçon, qui aura certainement plusieurs autres occasions de s’y rendre.

Les saumons sont de retour

(Photo Métro Média – Archives)

En mars, la Corporation du bassin de la Jacques-Cartier (CBJC) dressait un bilan positif de la saison de montaison du saumon. En août 2017, 392 saumons de l’atlantique avaient été transportés vers les meilleurs sites de reproduction situés entre Shannon et le parc national de la Jacques-Cartier. Depuis plus de trois décennies, la CBJC effectue le transport par camion des saumons atlantiques capturés à la passe migratoire de Cap-Santé. Les différents sites permettent de mieux répartir les poissons sur la rivière Jacques-Cartier. Le transport leur évite les multiples obstacles construits par l’homme au fil du temps ou les obstacles presque infranchissables présents naturellement sur la rivière.

Jugement sur l’eau potable: le maire de Stoneham veut rétablir les ponts

(Photo Métro Média – Archives)

Après l’avoir emporté en Cour contre la Communauté métropolitaine de Québec au sujet du règlement de contrôle intérimaire 2016 (RCI), celui qui est alors le nouveau maire de Stoneham-et-Tewkesbury, Claude Lebel, tend la main à Régis Labeaume pour travailler de concert. C’est le juge Michel Beaupré, qui, le 12 mars, avait déposé ce jugement. Selon ce document, l’objet du RCI 2016 et celui du Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection du gouvernement du Québec étaient le même, invalidant ainsi la portée du RCI 2016. Ce règlement, qui avait pour but de protéger les sources d’eau potable des rivières Saint-Charles et Montmorency, avait freiné le développement immobilier de la municipalité de quelque 8 500 habitants.

Formation dédiée aux militaires à l’Université Laval

En, mai, on apprenait qu’un certificat en leadership et habiletés de gestion sur mesure pour les militaires a été élaboré par l’Université Laval, en

(Photo Métro Média – Archive)

partenariat avec les Forces armées canadiennes. Cette initiative s’inspire des besoins exprimés par l’armée canadienne. Elle témoigne de l’intérêt que celle-ci accorde à l’amélioration des compétences de ses membres. «Les notions pédagogiques qu’ils assimileront se traduiront par des avantages concrets dans leur carrière au sein des Forces armées canadiennes, mais aussi en tant que futurs leaders», avait alors déclaré le brigadier général Hercule Gosselin, commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est).

Le centre Acrobatx renouvelle son équipement

(Photo Métro Média – Archives)

En juin, le centre acrobatique Yves Laroche, autrement connu sous le nom de Centre Acrobatx, faisait parler de lui. Après avoir bénéficié d’un financement de la Fondation Nordiques afin de renouveler son équipement d’entraînement, le centre amorçait sa 15e saison en force avec comme objectif la prise en charge sécuritaire des athlètes à l’entraînement. «Le ski acrobatique est un sport qui commence à être annuel. Les entraîneurs se sont rendu compte qu’en s’entraînant à l’année, notamment sur les rampes d’eau, la progression des athlètes est meilleure», expliquait Jonathan Martin, responsable du centre Acrobatx.

Retrouver le droit chemin après une descente aux enfers

(Photo Métro Média – Archives)

En juillet, on rencontrait un jeune homme qui a bénéficié de l’aide de Patrick Roy pour se sortir de la toxicomanie. À l’adolescence, Samuel Côté avait de la facilité à l’école, tout en performant au hockey élite. Puis, à partir de 15 ans, il y a eu la drogue, les arrestations, les thérapies et ultimement, les pensées suicidaires. Il y a quelques années, son père, qui jouait dans une ligue de garage avec Patrick Roy, a parlé au 33 de son fils, alors âgé de 17 ans, qui n’allait pas du tout. Il n’en fallait pas plus pour que la légende du hockey débarque chez les Côté pour amener l’adolescent Chez Boub casser la croûte. «L’ancien gardien de but que j’étais n’en revenait pas que Patrick Roy, une idole de jeunesse, prenne le temps de m’aider. Le criminel et le toxicomane que j’étais, tout cela est derrière moi. Je ne vais jamais rechuter. Je repense à ce que j’étais et ça me répugne.»

(Photo Métro Média – Archives)

Inauguration de la piste «Ti-Louis»

Les Sentiers du Moulin de Lac-Beauport et l’entreprise Garneau ont pris un virage axé sur le développement et la jeunesse en août en inaugurant la «Ti-Louis», un sentier de 1,1 kilomètre spécialement conçu pour les jeunes et subventionné à 100% par Garneau. «Nous voulons que les Sentiers du Moulin soient un modèle et un actif pour la communauté. Étant reconnu comme un centre intermédiaire/expert, il était important pour nous de diversifier notre offre de service», expliquait Hugues Fournel, directeur des opérations des Sentiers du Moulin.

Difficile d’ouvrir une garderie privée à Shannon

(Photo Métro Média – Archives)

Liste d’attente interminable en CPE, permis pour ouvrir des garderies non octroyés, horaires trop restrictifs en milieu familiaux, pas facile de trouver quelqu’un pour s’occuper des enfants durant la journée. On lisait en septembre que La maison des découvertes, garderie privée qui devait ouvrir à l’automne sur le boulevard Jacques-Cartier à Shannon, n’allait pas pouvoir le faire. Geneviève Simard avait enregistré 125 réservations, mais son projet soumis au comité consultatif a été refusé sous prétexte que l’anticipation des besoins et de l’offre ne justifiait pas un tel projet. Devant ce refus, le conseil municipal de Shannon avait adopté une résolution pour soutenir le projet.

À la découverte de mystérieuses bestioles

(Photo Métro Média – Archives)

En octobre, on se lançait à la découverte de La Bibitte Mobile de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, une boutique interactive ouverte peu de temps auparavant qui se spécialise en entomologie.  Fort de sept années d’expérience dans le monde des insectes et de la naturalisation, Pierre-Olivier Ouellet a lancé son entreprise de service éducatif à domicile au début des années 2010. Avec comme volonté de faire part de sa passion au grand public, ce dernier a commencé à faire le tour des écoles avec son insectarium ambulant. Le succès de l’initiative s’est traduit par une croissance de l’offre d’insectes et par la création de l’annuel Festival des insectes à l’Aquarium de Québec. C’est finalement par manque d’espace pour ses quelque 400 cadres que M. Ouellet a choisi de louer un local qui lui servirait de boutique et d’entrepôt.

Inauguration du parc et de la fontaine de Place de L’Église

(Photo Métro Média – Archives)

La Ville de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier a procédé l’automne dernier à l’inauguration du parc et de la fontaine de Place de l’Église. Première de trois phases, cette réalisation s’inscrivait dans la mise en place de la trame verte et bleue métropolitaine. Cette stratégie vise à mettre en valeur les espaces naturels et à ajouter au potentiel récréotouristique du territoire métropolitain. Vu dans son ensemble, le projet consiste à réunir la piste cyclable Le Chemin de La Liseuse à la vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf, via la Station touristique Duchesnay.

Les travaux débutent à l’école Alexander-Wolff

(Photo Métro Média – Archives)

Les travaux d’agrandissement de l’école Alexander-Wolff située à Shannon, annoncés l’an dernier, ont débuté à la fin de l’année en vue d’une livraison pour la rentrée scolaire 2019. L’agrandissement comprendra 12 classes, un gymnase et trois locaux spécifiques aux services de garde, et nécessite un investissement de 11,2 M$. Une ouverture vitrée sur le parc sera intégrée à l’agrandissement, le hall d’accueil des classes comportera un escalier-gradin en bois et le revêtement extérieur sera principalement en acier inoxydable et en maçonnerie pour une durabilité accrue.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *