Actualités
18:26 16 août 2011 | mise à jour le: 16 août 2011 à 18:26 Temps de lecture: 3 minutes

La marine et l’aviation regagnent leur appellation «royale»

Moins de deux mois après le passage de Kate et William à Québec, le ministre des Anciens Combattants, Steven Blaney, annonce que les services des Forces canadiennes de la marine et de l’aviation changent d’appellation pour Marine royale canadienne et Aviation royale du Canada. Le gouvernement du Canada rétablit le qualificatif royal, une tradition militaire abolie en 1968. Par ailleurs, le Commandement de la Force terrestre devient l’Armée canadienne.

La décision n’aurait pas de lien avec la visite du couple royal au Canada cet été, selon M. Blaney. «Nous sommes une monarchie constitutionnelle depuis près de 150 ans, a-t-il commenté. Il est temps que l’on s’assume […] et que l’on respecte nos traditions militaires.» Il s’agit plutôt d’un engagement du gouvernement conservateur à son entrée au pouvoir et une réponse à la demande des vétérans afin qu’il y ait une continuité. L’objectif principal est de rendre hommage aux militaires, redécouvrir «nos» héros et renouer avec «nos» racines, a-t-il expliqué.

La décision est applaudie par le vétéran Gilles Lamontagne. Ce dernier maintient que le changement n’a rien à avoir avec la royauté. «Ce n’est pas une question de loyauté, c’est une question de tradition. […] C’est la sémantique du nom. […] C’est l’occasion de rendre hommage à ceux qui sont allés en mission et surtout à ceux qui ne sont pas revenus», s’est-il contenté de répondre questionné par les journalistes présents à la conférence de presse. Les nouvelles dénominations seront ajoutées aux différents titres, blasons et insignes. Des modifications ont déjà été ajoutées sur le site Internet des Forces canadiennes.

À Québec, la restauration de l’appellation historique a peu d’incidences. «Ça ne changera rien dans l’organisation, la structure», soutient le brigadier général commandant adjoint de la section de Québec, Simon Hébert. Les Forces canadiennes resteront unifiées. Il s’agit de l’abandon plutôt des distinctions de Commandement maritime, de Commandement de la Force terrestre et de Commandement aérien. Les désignations traditionnelles, la Marine royale canadienne, l’Armée canadienne et le Corps d’aviation royal canadien, avaient été abolies en 1968 lors de l’entrée en vigueur de la Loi sur la réorganisation des Forces canadiennes.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *