Actualités
19:55 8 septembre 2011 | mise à jour le: 8 septembre 2011 à 19:55 temps de lecture: 3 minutes

De nouveaux modules de jeux au Valcartier Elementary School

C’est la fête au Valcartier Elementary School. Après plus de trois ans de recherche de fonds, les jeunes élèves auront de nouveaux modules de jeux dans leur cour d’école.

La cinquantaine de jeunes a participé étroitement aux démarches du projet depuis 2009. En fait, une bonne partie de la communauté anglophone de Saint-Gabriel-de-Valcartier a mis la main à la pâte. Parents, enseignants, commerçants et élèves ont contribué à leur façon à la réalisation du projet.

L’idée a été proposée à l’enseignant Paul Barker par un parent Karl Cormier ainsi qu’un ancien élève et citoyen de la municipalité Norman McKinley. M. Barker n’était pas à son premier projet. À la fin des années 90, il a participé à la collecte de fonds pour l’aménagement d’un terrain de basketball. En trois ans, une somme de 5000$ avait été recueillie. Les travaux ont été effectués malgré les difficultés de financer le terrain.

Septique devant un deuxième projet de financement, M. Barker a tout de même plongé tête première. Cette fois-ci, le déroulement s’est déroulé tout autrement. «On pensait que ce serait vraiment difficile. Le comité a réussi à trouver 36 000 $, soit 11 000 de plus que l’objectif fixé. La réponse a été vraiment incroyable», se réjouit M. Barker. Au total, le projet aura coûté 86 000. La municipalité de Saint-Gabriel-de-Valcartier et le gouvernement du Québec ont participé au financement.

Les modules ont été conçus spécifiquement pour les jeunes. «Je voulais que l’équipement soit utilisé en cours d’éducation physique», ajoute-t-il. Une pyramide de cordage de cinq mètres de haut et un parcours à obstacles fait sur mesure trôneront sous peu dans la cour d’école. Les jeux permettront aux élèves de jouer tout en perfectionnant leurs habiletés sociales, de flexibilité, d’équilibre et de force physique.

«Les professeurs sont contents aussi parce que ça élimine les problèmes dans la cour d’école», dévoile M. Barker. Donc plus de jeux et moins de discipline, le meilleur des deux mondes. L’arrivée de ces deux nouveaux modules sera célébrée le 22 septembre lors d’un 5 à 7 à l’établissement fondé en 1947. La fête sera l’occasion de remercier tous les collaborateurs ayant participé au projet. En entendre parler l’enseignant, il ne serait pas étonnant de voir apparaître au cours des prochaines années quelques morceaux individuels supplémentaires. Mais avant, le comité souhaite construire de vrais buts de soccer.

Jacques-Cartier, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *