Actualités
14:00 13 août 2018 | mise à jour le: 13 août 2018 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Projet au golf du Mont-Tourbillon: des citoyens n’en veulent pas

Un groupe de citoyens de Lac-Beauport s’insurge face à l’éventuel projet de construction de 72 condominiums sur le golf du Mont-Tourbillon. Certains résidents l’ont rappelé au maire lors de la séance du conseil municipal du 3 juillet.

Le maire, Michel Beaulieu, a dû répondre à de nombreuses questions concernant le projet déposé par Synchro Immobilier.

Photo Métro Média – Alain Couillard

Le 5 juin, une pétition de 233 signatures, s’opposant au projet, a été déposée au conseil municipal. Plusieurs citoyens sont revenus à la charge, le 3 juillet, en rappelant que la consultation publique, prévue à l’automne, devait être devancée. En 2002, un projet de construction de 48 unités avait été bloqué lors d’un référendum.

Marie Dufour, une citoyenne, a rappelé au maire s’il avait vérifié si un permis de construction avait été émis pour le remodelage des verts au club de golf. En réponse, Michel Beaulieu a confirmé l’émission de ce permis pour une durée de cinq ans.

«Comment expliquez-vous que les travaux comprennent le nivelage du terrain où seraient construits les blocs appartements de Michel Noël?» À cela, le maire a affirmé qu’aucun constat d’infraction n’avait été émis jusqu’à maintenant par l’un des quatre inspecteurs municipaux.

Une autre résidente, Marie Gagnon, a rappelé que les signataires de la pétition représentaient 87% des personnes contactées. S’adressant à la conseillère Katy Duclos, Mme Gagnon lui a demandé si elle allait représenter les signataires de la pétition, au moment où sera prise la décision d’accorder ou non le permis de construction.

La conseillère a déclaré avoir pris connaissance de la lettre des citoyens tout en ajoutant qu’aucune décision n’avait encore été prise dans ce dossier. «J’aurai mon vote. Par contre, je ne vais pas aujourd’hui, avec les informations qu’il me manque, vous donner la réponse que vous voulez entendre. Moi j’ai le droit de dire oui si je le juge à propos.»

Eau potable

Andrée Turem, une autre résidente, a souligné avoir demandé à plusieurs reprises s’il existait un rapport Aquifer décrivant la disponibilité en eau potable souterraine. «On nous a toujours dit qu’il n’y en avait pas. Or, en 2004, la municipalité a mandaté la firme TechnoRem en collaboration avec INRS Eau.» Se basant sur les données décrites dans le rapport, la citoyenne a déclaré que le potentiel Aquifer, dans la zone visée, était très faible. Michel Beaulieu a signalé ne pas être au courant de cette étude et qu’il allait l’analyser avec intérêt.

Il a rappelé qu’il souhaite aller en consultation publique cet automne afin d’écouter les citoyens concernant ce projet. «On va répondre aux questions à la plénière lors de la consultation publique. On veut vous écouter sur une présentation municipale qui est prête. J’attends beaucoup de l’analyse sur l’eau et je suis, comme tout le monde à Lac-Beauport, inquiet pour l’eau.»

La municipalité assure que les analyses ne sont pas complétées et qu’aucun des conseillers ne s’est positionné face à ce projet. De plus, le comité consultatif, formé de citoyens, n’a pas encore terminé son analyse en profondeur concédant qu’aucune décision finale n’avait encore été prise. La prochaine séance ordinaire du conseil se déroulera le 27 août à la Salle Philippe-Laroche du centre communautaire.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *