Actualités
17:00 17 août 2018 | mise à jour le: 17 août 2018 à 17:00 temps de lecture: 4 minutes

S’amuser, loin de la maladie

Depuis son diagnostic de cancer il y a sept ans, Camille Parker prend part au traditionnel Camp Vol d’été organisé par Leucan, afin de partager son expérience avec ses semblables. Ce camp, le seul destiné spécifiquement aux familles d’enfants atteints de cancer, existe afin de leur offrir un peu de répit. 

Camille en est présentement à sa troisième année en langues dans un cégep de Sainte-Thérèse et aspire étudier en relations publiques à l’université

Photo gracieuseté – Leucan

En 2011, un diagnostic de cancer a frappé Camille, alors âgée de 12 ans, et sa famille, originaires de Sainte-Thérèse dans le nord de Montréal. C’est qu’une tumeur s’était formée dans sa jambe droite, laquelle les médecins ont été en mesure de retirer.

Or, des métastases avaient déjà eu le temps de se multiplier dans ses poumons et sa jambe a dû être amputée. Bien qu’elle ait subi une rechute en 2014, Camille soutient que si tout se déroule comme prévu, elle entrera en rémission dans deux ans.

Toutefois, pour pallier à la baisse du moral de Camille, Leucan l’a prise en charge dès la tombée du diagnostic, en l’accompagnant pendant ses traitements et en lui proposant une panoplie d’activités. Parmi elles, le camp de jour, qu’elle qualifie d’«expérience de partage très enrichissante», est celle qui l’a marquée le plus.

Pour la jeune femme, aujourd’hui âgée de 19 ans, le camp représente chaque année, une occasion de se recentrer sur elle-même et de redonner aux plus jeunes le fruit de son expérience face à la maladie.

Elle veut redonner au suivant

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

«Je suis présentement le stage pratique pour devenir monitrice l’an prochain, car c’est très valorisant de redonner aux plus jeunes qui s’émerveillent pendant les sorties», exprime celle qui prenait part pour la septième fois à l’activité annuelle à la base de plein air Le Saisonnier, à Lac-Beauport. Ce lieu est le siège des deux semaines de camp organisées par Leucan, depuis près de 10 ans.

Un milieu enrichissant

C’est donc pour permettre à près de 120 jeunes qui vivent sensiblement les mêmes expériences que Camille Parker, que Leucan a chapeauté, cette année, son camp sous la thématique des jeux vidéo. Qu’ils soient en traitement, en rémission, en récidive ou guéris, on leur a permis, au cours des vacances de la construction, de s’évader hors de leur routine centrée sur la maladie.

«Le camp est une activité d’importance, car au-delà de l’aide financière et des autres besoins de base auxquels on répond toute l’année, ici, les familles ont l’occasion de se reposer, tout en ayant du plaisir», précise Carole Beaudry, directrice provinciale des services aux familles.

Une offre d’activités en plein air adaptées aux différents groupes d’âge allant de 0 à 20 ans est supervisée par une quarantaine de moniteurs, présents chaque semaine. Onze massothérapeutes s’occupent également de la relaxation de tous, tandis qu’une équipe médicale formée de deux médecins spécialistes et de onze infirmières est disponible 24h/24. Au total, 65 personnes assurent le bon déroulement du camp, et ce, de façon entièrement bénévole.   

Pierre Verret, coordonnateur du camp, s’occupe justement de faire le lien entre les instances médicales. L’expertise de chacun des membres de l’équipe permet d’administrer des traitements et des soins oncologiques à tous les enfants qui en ont besoin.

«On joue parfois avec l’horaire d’administration des médicaments, afin de s’assurer de favoriser le bien-être des jeunes, parce qu’ils sont ici pour s’amuser avant tout et qu’on en fait notre priorité», établit celui qui travaille dans le milieu «stimulant et plein de reconnaissance» du Camp Vol d’été depuis 24 ans. 

Le camp de jour Vol d’été existe depuis 33 ans pour libérer les parents de leurs fonctions et pour procurer du plaisir aux enfants malades ainsi qu’à leur fratrie

Photo Métro Média – Émilie Pelletier

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *