Actualités
22:02 25 mars 2010 | mise à jour le: 25 mars 2010 à 22:02 Temps de lecture: 4 minutes

Un projet récréotouristique à l’étude au Domaine du Lac de la Sagamité

La ministre du Tourisme, Nicole Ménard, et le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Sam Hamad, ont annoncé dernièrement la signature d’une entente conjointe de partenariat régional en tourisme pour renouveler l’offre en ce domaine dans la grande région de Québec. Des 2, 1 M$ qui seront investis d’ici 2012 pour l’atteinte de cet objectif, 25 475 $ ont déjà été consentis pour une étude visant un développement récréotouristique au Domaine du Lac de la Sagamité, au nord de Québec.

Accompagnés du président de l’Office du tourisme de Québec, Dany Thibault, du président de la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, Yves Germain, maire de Boischatel, et du président du Centre local de développement (CLD) de Québec, Pierre Tremblay, les deux ministres ont profité de l’occasion pour inviter les nombreux intervenants touristiques de la grande région de Québec à soumettre des projets innovateurs en tenant compte des priorités régionales et du caractère distinctif de la région touristique de Québec. «L’objectif poursuivi est de faire vivre aux touristes des expériences intéressantes et stimulantes, dont ils garderont un souvenir mémorable», a précisé Mme Ménard.

Une architecture poussée en pleine nature

C’est d’ailleurs ce que compte faire Jean-François Pouliot, propriétaire de Infinima Le Spa Sens et Beauté, du chemin Sainte-Foy, à Québec, avec la réalisation d’un nouveau projet récréotouristique au Domaine du Lac de la Sagamité, au nord de Québec.
«L’objectif est de mettre en valeur le milieu naturel en favorisant un hébergement révolutionnaire tout en misant sur une architecture poussée qui mettra en valeur l’environnement entre les stations de ski Le Relais et Stoneham», précise M. Pouliot qui a obtenu 25 475 $ pour une étude de préfaisabilité commerciale, technique et financière pour son concept de développement récréotouristique.
Parmi la vingtaine de projets soumis, trois autres bénéficiant de subventions de 40 000 $ à 200 000 $ ont aussi déjà été acceptés par le CLD de Québec qui s’est vu encore confier l’analyse financière des projets déposés en vertu de cette entente.
Le CLD de la Côte-de-Beaupré a reçu 40 000 $ pour une étude de préfaisabilité d’un centre aquatique et d’un centre de congrès sur la Côte-de-Beaupré. Une subvention de 165 000 $ a été accordée au Morrin Center pour des travaux de restauration des deux blocs cellulaires et de l’ancien laboratoire de chimie de cette ancienne prison municipale du Vieux-Québec et une autre de 200 000 $ dans Portneuf pour le projet de construction d’un pavillon pour mener les activités d’accueil, de location et de vente dans la Vallée Bras-du-Nord.

Un investissement très rentable

Heureux de cette annonce conjointe de plusieurs partenaires, le président de l’Office du tourisme de Québec, Dany Thibault, a affirmé que chaque dollar investi dans un projet générera 12 $ en retombées économiques. Le ministère du Tourisme, le Bureau de la Capitale-Nationale et l’Office du tourisme de Québec consacreront chacun 500 000 $ sur trois ans, la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale 375 000 $ et le CLD de Québec 300 000 $.
Le territoire couvert par cette entente inclut les villes de Québec, L’Ancienne-Lorette et Saint-Augustin-de-Desmaures, le territoire autochtone de Wendake, ainsi que les Municipalités régionales de comté de La Jacques-Cartier, de Portneuf, de l’Île d’Orléans et de la Côte-de-Beaupré. Le formulaire d’aide financière est disponible au http://www.quebecregion.com/ententeEPRTRQ sur Internet.
<@CP> (Photo Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *