Actualités
18:25 5 août 2015 | mise à jour le: 5 août 2015 à 18:25 temps de lecture: 3 minutes

Les fosses septiques disparaîtront le long de la rivière des Hurons

MUNICIPAL. Profitant de la nécessité d’entreprendre des travaux routiers ainsi que le soutien local pour améliorer la qualité de l’environnement, la Ville de Stoneham-et-Tewkesbury entreprendra d’importants travaux pour prolonger son réseau d’égout dans le secteur de la rivière des Hurons.

La décision d’aller de l’avant a été prise à la suite de l’évaluation de conformité de plus de 800 installations septiques se trouvant à proximité de secteurs névralgiques et de cours d’eau sur le territoire municipal. Réalisée en collaboration avec la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ), cette démarche a notamment permis de constater que 85 des 116 installations inspectées en bordure de la rivière des Hurons étaient non conformes.

«Nous sommes conscients que les exigences et les normes environnementales évoluent. C’est pourquoi nous posons des gestes nécessaires pour assurer un milieu de vie de qualité pour nos résidents et les municipalités voisines. Car, la santé du bassin versant du lac Saint-Charles nous concerne tous», soutient le maire de Stoneham, Robert Miller, qui salue au passage l’appui majoritaire des résidents du secteur.

Taxes de secteur

Le projet évalué à près de 1,53M$ sera exécuté dans les prochaines semaines. Des tests de fonctionnement devraient être menés à l’automne et les raccordements au réseau sont prévus pour le printemps 2016.

La facture est atténuée par le remboursement de la taxe sur l’essence qui permet d’éponger 400 000$ du coût total. S’ajoutent une participation fédérale de 100 000$ par le biais du Fonds municipal vert, ainsi qu’une participation provinciale du ministère des Transports de 100 000$ pour l’aménagement de voies cyclables. Les citoyens devront acquitter une taxe de secteur annuelle estimée à 833$ par résidence, durant les 20 prochaines années.

Autres travaux

De l’avis du maire Miller, ce surcoût équivaut à quatre vidanges de fosses étanches que devaient effectuer certains propriétaires chaque année. «De plus, précise-t-il, bon nombre d’installations étaient à la fin de leur vie utile et devaient être refaites. Devant l’intérêt des citoyens touchés, nous avons bonifié la réfection des rues du secteur rendue nécessaire après plus de 50 ans d’usure, pour étendre notre réseau d’égout.»

D’autres travaux du genre sont anticipés par la Ville de Stoneham. Il reste plusieurs centaines d’anciens chalets devenus des résidences qui sont dotés d’installations septiques désuètes.

«On ne pourra jamais raccorder toutes les propriétés et empêcher tous les rejets, mais nous voulons faire notre part pour le bien-être du bassin versant du lac Saint-Charles. Je ne veux rien annoncer aujourd’hui, mais il y a d’autres projets similaires à venir», confirme M. Miller, ajoutant espérer une aide gouvernementale pour améliorer la technologie de l’usine d’épuration des eaux devant être mise à niveau pour respecter les nouvelles exigences environnementales.

Chantier en chiffres

8 chemins touchés

3,3km de conduits

3 stations de pompage

1,53M$ de travaux

833$ en taxe de secteur

Avantages du raccordement

-Éviter la vidange des fosses septiques

-Protéger les puits artésiens

-Gagner l’usage du terrain arrière

-Améliorer la qualité d’eau du bassin versant

-Meilleure valeur de revente des propriétés

 

*Voir la vidéo descriptive des grandes lignes du projet.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *